in

La revue de presse camerounaise du jeudi 11 avril 2024

Très chers abonnés, bonjour et merci de nous renouveler une fois de plus votre confiance ce matin, dans le cadre de cette revue de la presse matinale. Retrouvez ci-dessous, les informations telles que traitées dans les journaux parus en kiosque ce 11 avril 2024.

La revue de presse

Le chef de l’État a nommé le 8 avril 2024, des responsables dans certaines Université d’État. Mutations en kiosque ce matin revient sur cette actualité et parle du  « tiercé gagnant ». Dans sa parution du 11 avril 2024, le journal de Georges Alain Boyomo dresse le portrait des nouveaux recteurs des universités des universités de Yaoundé 1 et 2 et de Bertoua.

Depuis le 4 janvier 2019, le Cameroun n’a plus connu de remaniement ministériel. Le journal Kamaroes News dans son édition de ce jour, nous fait savoir que ce sera fait en fin de cette semaine. « Sauf changement de dernière minute, le pays connaîtra la composition du deuxième gouvernement de l’ère Ngute au plus tard samedi ». Notre confrère qui se base sur certaines rumeurs, renseigne qu’il « y aura quelques ajustements et le remplacement des membres du gouvernement décédés en fonction ».

InfoMatin de ce matin nous fait savoir que l’ex président ivoirien, visiblement déjà en campagne électorale, aura, lors d’un meeting, le 06 avril, à Agboville (chef-lieu de la région de l’Agnéby-Tiassa), loué les réformes, du chef de l’État camerounais dont le pays atteint un record inédit et exceptionnel du coût du kg de la fève, 5000 FCFA. À l’opposé des autres pays, à l’instar de la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, le produit se vend seulement à 1500. « Une véritable misère », s’est-il indigné. P.3

Le train de vie de l’État en hausse continue. En dépit du rappel à l’ordre du président de la République qui prescrit la réduction du train de vie de l’Etat, les dépenses de personnel et de biens et services vont se maintenir à la hausse. Défis Actuels qui en parle se fonde sur les prévisions du rapport sur la situation et les perspectives économiques sociales et financières du Cameroun pour la période 2024-2026.

Le Cameroun reste lourdement endetté auprès de la France d’après les données récemment publiées par le Trésor français. Toutefois, même si l’économie camerounaise est la plus importante et la plus diversifiée de la région, elle représentait 45 % du PIB de la Cemac en 2021 selon le FMI, elle reste néanmoins dépendante de produits bruts même si les dernières années ont connu une augmentation des exportations de quelques produits transformés (notamment dérivés du cacao). Faisant face aux nombreuses crises qui affectent la région, l’économie camerounaise affiche tout de même une croissance annuelle moyenne de 4 % depuis les années 1980. C’est une information à lire dans les colonnes du quotidien L’Économie.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du jeudi 8 juin 2023

Une s’ouvre au patronat camerounais. Élu avec 98,18% des voix le 9 avril 2024 à la tête du Groupement des Entreprises du Cameroun (GECAM), Célestin Tawamba, seul candidat en lice, a présenté aux chefs d’entreprises sa feuille de route visant à renforcer l’organisation. Conjoncture Économique revient sur cette actualité dans son édition parue en kiosque ce matin.

« Financement des projets des jeunes : La BAD déroule le rêve, verrouille l’argent », titre EcoNews en kiosque ce jour. Par ce titre, notre confrère explique que le Cameroun, doté d’une jeunesse dynamique, aspire à la transformation structurelle de son économie. La Banque africaine de développement (BAD) s’est engagée à soutenir l’entrepreneuriat des jeunes, mais l’accès au financement direct des projets reste un obstacle majeur. La BAD peut-elle lever les derniers verrous pour l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs ? La réponse à lire dans le journal paru ce matin.

Au moment où la Fédération camerounaise de Football et le ministère des Sports font la Une des médias, l’on apprend que le Cameroun a été exclu du tournoi de qualification olympique de handball féminin. D’après L’Info à Chaud qui relaie cette information ce matin, Narcisse Mouele Kombi, Ministre des Sports et de l’Éducation physique, aurait privilégié les affaires de la Fecafoot au détriment des sports dits mineurs, comme le handball.

Cameroon Tribune s’intéresse aussi au football et présente ce matin, « les quatre piliers de la relance » de cette discipline au Cameroun. Suivant l’analyse du journal, il est essentiel d’élaborer un système de jeu cohérent et efficace, de repérer des joueurs talentueux et engagés, tant au Cameroun qu’à l’étranger, de réformer l’environnement autour de l’équipe nationale, et de créer une synergie gagnante entre tous les acteurs impliqués. Ces défis, lit-on, devraient être relevé par le nouveau staff pour relancer une équipe qui « manque de direction, d’inspiration et de résultats ».

Dans le cadre de la fin du jeûne du ramadan, la commune d’arrondissement de Yaoundé 6 partage le vivre-ensemble. Selon le journal L’Indépendant, en signe de solidarité et d’élévation spirituelle à la veille de la rupture du jeûne du ramadan, Jacques Yoki Onana, maire de cette municipalité a distribué des dons, principalement des denrées alimentaires, aux fidèles musulmans de sa circonscription lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 9 avril 2024 à l’esplanade de l’hôtel de ville de Biyem-Assi.

Pour approfondir :   Jean Paul Choun Nyat dédie ses médailles d’Argent et Vermeil à ses anciens collègues d’Equinoxe TV

Du drame dans cette revue de presse ce matin. Le journal Le Drapeau renseigne que le principal suspect dans le meurtre de la journaliste Sylvie Ngo Yebel, n’est nul autre que son propre fils. « Batek Yebel est le principal suspect dans l’affaire du meurtre de Sylvie Louisette Ngo Yebel, une célèbre journaliste de Yaoundé ». Selon le journal de Carole Tamba, le crime aurait été précédé d’une violente dispute entre la victime et son fils. Le suspect aurait avoué son acte et serait également impliqué dans le meurtre de sa grand-mère, disparue quelque mois plus tôt.

Le journal La Météo va en profondeur dans cette actualité pour expliquer qu’après avoir tué sa grand-mère maternelle en novembre 2023, Emmanuel Landry Yebel Bateg vient de passer à la vitesse supérieure, samedi dernier, au quartier Damas, arrondissement de Yaoundé 3e, en ôtant, cruellement, la vie à sa génitrice, Sylvie Louisette Ngo Yebel. « Le jeune secrétaire d’administration, avec un sang- froid rare, prendra, ensuite, le soin de découper le corps de sa maman et ranger, soigneusement, les morceaux dans deux valises qu’il abandonne au bord de la rivière Tongolo, non loin de la maison familiale, au lieu-dit Etoa-Meki, Yaoundé 1er. Interpellé lundi, en mi-journée, par des limiers du Sed, l’ancien étudiant de l’Enam avouera son forfait », le récit à lire en kiosque.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Atanga Nji Paul election

Paul Atanga Nji implique Orange et MTN dans la lutte contre le terrorisme

Olis

Voici les nouveaux prix du riz après la baisse annoncée par la gouvernement