in

La Minusca met fin à sa décision interdisant l’entrée des transporteurs camerounais en RCA

La Minusca met fin à sa décision interdisant l’entrée des transporteurs camerounais en RCA

Milan Trojanovic, Directeur de l’Appui à la mission de la Minusca, à travers une correspondance datée du 1er mai 2020, est revenu sur sa décision interdisant aux transporteurs camerounais d’entrer en terre centrafricaine.


La Minusca met fin à sa décision interdisant l’entrée des transporteurs camerounais en RCA
Image d’illustration (c) Droits réservés

Les décisions du Directeur de l’Appui à la mission de la Minusca ont créé de vives polémiques à la frontière entre le Cameroun et la République centrafricaine. 72 heures après la note interdisant l’entrée des transporteurs de cargo, Milan Trojanovic revient sur ses pas, annonçant l’annulation de sa décision.

« Avec effet immédiat, je voudrais vous informer qu’en raison de malentendus flagrants de l’objet des deux lettres ci-jointes datées respectivement des 28 et 30 avril, concernant le transport des marchandises entre le Cameroun et la République centrafricaine par des entrepreneurs de la Minusca, j’annule par la présente ces deux lettres, dans leur intégralité. Toutes les questions qui y sont soulevées sont nulles et non avenues », écrit-il dans un premier temps dans sa correspondance du 1er mai 2020.

Dans la foulée, le Directeur à l’Appui à la Minusca précise qu’« En ce qui concerne le transport des marchandises de la Minusca, vous vous conformerez aux procédures, règles et règlements en vigueur convenus bilatéralement entre les gouvernements du Cameroun et de la République centrafricaine pour la gestion des mouvements du secteur des transports à travers la frontière ».

Rappelons qu’en date du 28 avril, Milan Trojanovic informait le public qu’il ne veut plus des transporteurs camerounais de cargo sur son sol centrafricain. « En raison de la situation actuelle, d’urgence due à la pandémie du coronavirus, à compter de ce jour aucun chauffeur ou tout autre passager en provenance du Cameroun ne sera permis d’entrer en République centrafricaine » avait-il martelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : La revue de presse de ce lundi 4 mai 2020

    Cameroun : La revue de presse de ce lundi 4 mai 2020

    Yaoundé : Un « fou » sème la panique à l’hôpital de la Cité Verte et environs

    Yaoundé : Un « fou » sème la panique à l’hôpital de la Cité Verte et environs