in

La gendarmerie démasque un groupe de militaires spécialisé dans la passation des marchés fictifs à Douala

Nyemani

Spécialisés dans la passation des marchés fictifs à des particuliers, trois militaires dont un révoqué, un déserteur et un autre encore en fonction ont été pris au piège par les éléments de la gendarmerie nationale à Douala.

Nyemani
Les trois présumés usurpateurs (c) Droits réservés

Fin de parcours pour les trois présumés usurpateurs. Il s’agit de Litassou Joseph, 46 ans, chef de bataillons révoqué, Harouna Wabo, 35 ans, sergent-chef déserteur, Tchoupa Haouda, 29 ans, sergent 2ème classe.

Selon le reportage diffusé par la chaine à capitaux privés Equinoxe Tv, les trois hommes en tenue avaient pour mode opératoire, la passation des marchés fictifs à des particuliers qui leur défalquaient des grosses sommes d’argent en retour.

Ils ont malheureusement été stoppés net par les éléments de la 2ème région de gendarmerie du Littoral hier : « Nous avons été saisis par un informateur anonyme qui nous signale la présence d’un groupuscule de quelques militaires à l’intérieur de la 2ème région militaire interarmées à Douala. Ils seraient en train de vouloir passer un marché public avec quelques prestataires. Mes hommes et moi nous nous sommes mobilisés, on s’est mis à leur recherche, et puis à leur poursuite qui a abouti à l’interpellation », a indiqué le Lieutenant Sambo du service Recherche judicaire à la 2ème RG.  

Selon le colonel Amougou Jean Marie, chef Services judiciaires et BLGC 2ème RG, les présumés usurpateurs n’étaient pas à leur premier coup. Sur le dossier qui les amène, ils étaient sur le point d’encaisser 4 millions de FCFA après avoir auparavant arnaqué 75 millions de FCFA à un prestataire, pour ne citer que ces deux cas.

Pour approfondir :   Cameroun : Qui en veut au MRC à Ebolowa dans la région du Sud ?

« Ils ont opéré même avec un véhicule de l’Armée…Pour les attraper, il a fallu 40 minutes de match… », a indiqué le haut gradé de l’Armée.

Pour l’heure, les inculpés sont entre les mains Forces de l’Ordre pour répondre de leurs actes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des présumés dealers dans les mailles de la Brigade de gendarmerie de Poumpoumré

181033321 3874588952606396 6544125048905287432 n

Jean Paul Pougala appelle le gouvernement à interdire la diffusion du programme « Women Stories » sur Vision4