in

La Banque mondiale finance le Cameroun pour la gestion des réfugiés Nigérians et Centrafricains

Crise anglophone

Quatre accords de financement avec la Banque mondiale ont été signés par le ministre camerounais en charge de l’Economie (Minepat), Alamine Ousmane Mey lundi 17 décembre 2018 à Yaoundé, a appris Lebledparle.com


Crise anglophone
Illustration – DR

Un accord à hauteur de 84 millions $, soit environ 50,4 milliards FCFA, visent de façon spécifique à apporter un appui substantiel au Cameroun, victime des conséquences humanitaires causées par les crises militaro-politiques survenues au Nigeria et en République centrafricaine (RCA).

Ce montant prévoit le financement additionnel de la troisième phase du projet d’appui au Programme national de développement participatif (PNDP III) à la hauteur de 48 millions de dollars, dont 40 millions sous forme de don et 8 millions sous forme de prêt.

Pour approfondir :   Le nigérian Akinwumi Adesina est le nouveau président de la BAD

Il est prévu entre autre la construction et la réhabilitation de marchés ruraux, des installations de stockage communautaires, de routes rurales et de petits périmètres irrigués.

D’autre part, il s’agit du financement additionnel du projet de renforcement de la performance du système de santé à concurrence de 36 millions de dollars dont 30 millions sous forme de don et 6 millions sous forme de prêt. Des infrastructures sanitaires, entre autres, seront construites.

Le Cameroun abriterait près de 372 542 réfugiés dont 369 217 en provenance du Nigeria et la République centrafricaine.

Pour approfondir :   Finance : La BEAC enquête sur l'exportation des pièces de monnaie au Cameroun

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Camair co

Cameroun : Un concours pour la formation des pilotes lancé par Camair-co

Jean Bruno Tagne Mbetbo

Félix Mbetbo : Jean-Bruno Tagne est le seul vrai journaliste de cette génération qui est aussi écrivain [Point de vue]