in

L’ex-président sud-africain Jacob Zuma en prison !

Zumor

Il s’est rendu à la police dans la nuit du mercredi 7 juillet 2021.

Zumor
Jacob Zuma (c) Droits réservés

« Chers Sud-Africains et le monde. Veuillez noter que le président Zuma a décidé de se conformer à l’ordonnance d’incarcération. Il est sur le point de se rendre dans un établissement de services correctionnels à KZN. Une déclaration complète sera publiée en temps voulu », a annoncé la fondation Jacob Zuma sur twitter.

C’est donc officiel. Après avoir quitté sa résidence de Nkandla dans le KwaZulu-Natal tard dans la nuit pour se rendre à la police, Jacob Zuma a passé sa première nuit à la prison d’Escourt.

L’ancien président sud-africain est condamné à 15 mois de prison pour « outrage à la justice » entre autres chefs d’accusation. Il se rend finalement après un premier ultimatum reçu dimanche dernier. Le lundi 12 juillet la Cour Constitutionnelle va réétudier la condamnation de l’homme politique.

Pour rappel, Zuma dirige l’Afrique du Sud du 9 mai 2009 au 14 février 2018, date à laquelle il cède la palce à Cyril Ramaphosa.

À partir d’août 2018, une commission judiciaire enquête sur Jacob Zuma pour des accusations d’attribution de contrats publics et d’avantages indus à une famille d’hommes d’affaires, les Gupta.

En octobre 2019, la Haute Cour de Pietermaritzburg ouvre une enquête sur une affaire impliquant Jacob Zuma et le groupe Thales. Il s’agit d’une affaire qui date des années 1990, à l’époque où Jacob Zuma était ministre régional.

 Il est accusé d’avoir touché des pots-de-vin du groupe français pour un montant d’environ 260 000 euros, afin de faciliter l’obtention d’un contrat d’armement. Il est également accusé d’avoir usé de son influence pour éviter à Thales des poursuites pour corruption. Au total, 18 chefs d’inculpations pour corruption et fraude sont retenus contre lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Owona Essomba

Un clash virulent entre Owona Nguini et Dieudonné Essomba fait rage sur les réseaux sociaux

Ayuko

Depuis la prison, Sisiku Ayuk Tabe réaffirme sa position radicale sur la sécession