in

L’ancien entraîneur français de Francis Ngannou l’accuse d’ingratitude

Ngannou Ceinture Ko

Fernand Lopez, ancien entraineur de Francis Ngannou, clarifie sa mésentente avec le champion du monde camerounais et son départ du MMA Factory dans des propos rapportés par Parlons Basket.

Ngannou Ceinture Ko
Francis Ngannou (c) Droits réservés

Selon le média en ligne, lorsque Ciryl Gane a battu Derrick Lewis pour devenir le nouveau champion intérimaire des poids lourds de l’UFC, il a immédiatement été mis sur une trajectoire de combat avec son ancien partenaire d’entraînement Francis Ngannou. Bien avant que Gane ne soit considéré comme l’un des meilleurs combattants du sport, il rejoignait Ngannou dans le cadre de la MMA Factory en France sous la direction de l’entraîneur-chef Fernand Lopez.

Francis Ngannou s’y entraînait avant de faire le choix de changer d’équipe et d’aller à Las Vegas. Outre les gros problèmes d’égo du Predator déjà évoqués par Lopez, son ancien head coach estime qu’il n’a donné assez de crédit au MMA Factory pour sa réussite professionnelle. Dans ce contexte si particulier pour lui, le coach a adressé une grosse critique à son ancien protégé, aujourd’hui expatrié à Las Vegas. Dans les colonnes de MMA Fighting, il lui reproche ainsi de ne pas l’avoir assez remercié durant ses interventions médiatiques !

Pour approfondir :   Vincent Aboubakar : «Je suis très reconnaissant envers le public camerounais» 

« Avant de déballer ça, je suis allé parler avec Francis. Genre, Francis, est-ce que c’est normal ? Je me demandais s’il y avait un souci ? On a passé cinq ans ensemble dans ma salle. Tu n’as jamais rien payé, tout était gratuit pour toi. Je t’ai pris sous mon aile, j’ai pris soin de toi, tout. En quoi c’était si dur pour toi de dire ‘Fernand Lopez m’a offert le contrat UFC’ ? Pourquoi, quand on te pose la question, tu dis ‘J’ai juste combattu, gagné des combats, et j’ai eu un coup de fil de l’UFC’ ? », ajoute Lopez.

Évidemment ravi de voir l’un de ses anciens protégés réussir dans la plus grande organisation du monde, Lopez regrettait malgré tout de ne pas récolter quelques louanges de sa part.

Pour approfondir :   Cameroun : Après Pascal Monkam, le Haut-Nkam est à nouveau en deuil !

 « Est-ce qu’il y a quelque chose qui ne va pas ? Tu te rappelles de l’histoire, non ? Tu te rappelles que je me suis battu pour que tu ailles à l’UFC quand tu étais à 3-1, et que Joe Silva a dit non ? Pareil quand tu étais à 4-1, à 5-1, et que j’ai fini par appeler un ami pour faire en sorte que tu rejoignes l’UFC. Tu te souviens de ça ? Je t’ai appelé et j’ai dit : ‘Hey Francis, joyeux anniversaire ! J’ai un cadeau pour toi.’ Tu m’as demandé, ‘Oh, vous m’avez acheté l’ordinateur coach ?’ et j’ai répondu, ‘Non, j’ai quelque chose d’encore mieux qu’un ordinateur.’ Tu as dit, ‘Qu’est-ce que c’est ?’ et je t’ai répondu, ‘Ton contrat UFC !’ », termine-t-il.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tira e1625658838552

CAN Total Énergies 2021 : Voici les quatre chapeaux du tirage au sort prévu le 17 aout 2021 à Yaoundé

Fame Tibor

Fame Ndongo à Tibor Nagy : « Le Cameroun est un Etat essentiellement démocratique »