in

Jorge Sampaoli dur avec Bamba Dieng après la défaite de Marseille contre Lens

Dieng OM

Selon le technicien argentin de l’OM, la pépite sénégalaise doit encore passer du stade de la révélation à celui de la confirmation.

Dieng OM
Bamba Dieng (c) Droits réservés

Muet ce dimanche lors de la réception de Lens (défaite 2-3 de l’OM), Bamaba Dieng s’est tout de même montré intéressant dans l’animation offensive des Marseillais. Il a notamment provoqué un penalty et s’est créé quelques occasions franches.

A l’issue de la rencontre Sampaoli s’est montré exigeant envers sa pépite, Bamba Dieng, désormais titulaire au sein de l’attaque de l’OM. « C’est un jeune qui a beaucoup de potentiel. Il faut maintenant passer du stade de la révélation à celui de la confirmation (…) J’espère qu’il fera une grande carrière et qu’il apportera beaucoup à l’Olympique de Marseille »

« On a pas de grands finisseurs »

Au cours du dernier mercato estival, Pablo Longoria est parvenu plus ou moins à répondre favorablement à chaque demande de l’entraîneur de l’OM, mais n’a pas pu faire venir un nouvel attaquant de pointe alors que Valère Germain et Dario Benedetto ont quitté le club. Et avec la blessure d’Arkadiusz Milik et la récente indisponibilité de Dimitri Payet, Sampaoli se retrouve à court de solutions et doit composer avec Bamba Dieng et Amine Harit comme point d’appui offensif. Une situation qui joue en la faveur de Dieng, mais qui pourrait rapidement évoluer si Longoria exauçait le souhait de l’entraîneur argentin en recrutant un nouvel attaquant cet hiver. « Un manque de buteur dans notre effectif ? On construit l’équipe en sachant qu’on n’a pas beaucoup de grands finisseurs à part Milik et peut-être Payet. On a dû insister sur le fait de marquer des buts, sinon on ne gagnera pas. Il faut des joueurs capables de marquer, finir depuis notre jeu. On a besoin de ce type de joueurs pour que l’OM reste à sa place ». Et avec le retour de blessure de Milik, le temps de jeu de Bamba Dieng devrait en prendre un coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bikoro

François Bikoro : « C’est notre système jacobin qui est responsable de la crise anglophone »

Les employés du Matgénie en grève