in

Joël Matip quitte Liverpool après 8 ans de bons et loyaux services, point sur son palmarès monstrueux avec les Reds

C’est la fin d’une ère à Liverpool FC. Le défenseur central camerounais Joël Matip a annoncé son départ du club après huit saisons.

Joel Matip
Clap de fin pour Joel Matip avec les Reds-DR

Arrivé en 2016 en provenance de Schalke 04, Matip a rapidement trouvé sa place au sein de la défense des Reds. Il a formé un duo solide avec Virgil van Dijk. Grâce à cette assise défensive entre autres, Liverpool est revenu au premier plan et a remporté deux titres majeurs : la Ligue des champions en 2019 et la Premier League en 2020.

Un palmarès riche avec les Reds

Au cours de ses huit saisons à Liverpool, Matip a disputé 263 matches toutes compétitions confondues, pour 11 buts et 6 passes décisives. Il a remporté la Premier League, la Ligue des champions, la FA Cup, la League Cup, la Super Coupe de l’UEFA et la Coupe du monde des clubs de la FIFA.

Pour approfondir :   Wilfried Ekanga : « Personne n'a jamais été chassé du MRC parce qu'il n'était pas Bamiléké »

Eloigné des terrains pendant la grande partie de la saison en raison d’une déchirure des ligaments croisés du genou, l’ancien international camerounais n’a pas pu terminé de la meilleure des manière son aventure en Angleterre. Depuis l’infirmerie, il a assisté à l’élimination des Liverpool en quarts de finale de la Ligue Europa et la perte du titre de Premier League dans le sprint final.

Cette fin de saison 2023-2024, conclut un cycle à Liverpool. Après le départ de Sadio Mané il y a deux ans, le coach Jurgen Klopp a décidé de quitter le club. Un départ de Mohamed Salah est également évoqué.

Pour approfondir :   Lions indomptables : Clinton Njie quitte l’Olympique de Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Franck Magri et Toulouse dominent Paris au Parc.

Frank Magri affiche sa déception après sa non convocation par Marc Brys

Coco Biscuit

La coach blonde traite le retour sur la toile de Coco Emilia de « vide de sens »