in

Hervé Emmanuel Nkom : « Le président de la République ne sort pas n’importe comment »

Nkom RDPC

Hervé Emmanuel Nkom s’est exprimé au microphone de ABK radio ce 8 mai 2020.

Nkom RDPC
Hervé Emmanuel Nkom (c) Droits réservés

Depuis la survenue du coronavirus au Cameroun le 6 mars 2020, bon nombre brûlent d’impatience de vivre une sortie spéciale et solennelle du chef de l’Etat au sujet de la crise sanitaire. Certains l’ont même encore « tué » comme en 2004. D’autres acteurs politiques lui ont donné des « délais » pour s’adresser à la nation, mais le président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais(RDPC) n’a pas cédé à ces messages.

« Il ne sort pas n’importe comment… »

Interrogé sur la question au microphone de ABK radio, Hervé Emmanuel Nkom a déclaré que « Le président de la République ne sort pas n’importe comment … ».

Pour le membre du comité central du parti de la flamme, « Il sort seulement pour donner un sens à la vie politique et pour prendre des décisions les plus importantes », a-t-il affirmé sur ABK radio.

Pour approfondir :   Cameroun : Roundup de l’actualité hebdomadaire

Quelques rappels

Notons tout de même que s’il l’on s’en tient à l’actualité du Palais de l’Unité, l’homme du 6 novembre 1982 est présent tant les actes qu’il pose sont légions.

Ce dernier avait créé le 31 mars 2020, le fonds spécial de solidarité nationale dans le cadre de la riposte au coronavirus au Cameroun. Le premier magistrat camerounais avait indiqué ensuite sur les réseaux sociaux le 16 avril 2020, avoir reçu en audience au Palais de l’Unité, l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou même si la rencontre entre les deux hommes politiques avait suscité les commentaires les plus sensibles d’une partie de l’opinion.

Pour approfondir :   Lutte contre Boko Haram : Le corps d’un homme retrouvé à Tourou dans l’Extrême-Nord

Le 21 avril 2020, le ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République avait rendu public, sous instruction du chef des forces armées, le rapport d’enquête de la tragédie survenue à Ngarbuh le 14 février 2020.

Dès jours après, le père de la Nation a signé un décret portant annulation des célébrations publiques de la Fête du Travail et la Fête nationale au Cameroun.

Des décrets présidentiels portant nomination des responsables, il y en a eu, le dernier en date du 30 avril 2020, l’ancien député UPC, Robert Bapooh Lipot est l’un des heureux bénéficiaires.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La famille Kadji defosso

Les enfants Kadji Defosso se déchirent pour les biens de leur feu papa

Chatue070520 500

Mairie de Pete Bandjoun : Emmanuel Chatué candidat à la succession de Fotso Victor