in

Hervé Emmanuel Nkom : « Paul Biya ne peut pas dire des choses contraires à son serment »

Nkom Emmanuel Herve

Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, s’adressera à la Nation, dans un message radio-télévisé, ce mardi 10 septembre 2019, à 20 heures.  Hervé Emmanuel NKOM Cadre RDPC s’est exprimé sur le sujet sur ABK Radio 89.9 FM ce matin du mardi 10 septembre 2019, dans le cadre de l’infos augmentée de la matinale de la station radio émettant dans la capitale économique.


Nkom Emmanuel Herve
Emmanuel Hervé Nkom – DR

Tout d’abord, il parle de son discours avorté de samedi 7 septembre 2019. « Le président ne s’est pas exprimé le weekend dernier parce qu’il suit un agenda. Ce soir il tiendra un discours fondateur. Je sais ce qu’il ne va pas dire, mais je ne sais pas ce qu’il va dire », déclare le banquier.

Ensuite il a donné ses attentes en ce qui concerne le contenu du message présidentiel. « Ça doit être un discours qui rassemble. Le président vient d’être élu et ne saurait déposer son tablier…il doit nous mettre en ordre de bataille pour le développement. Soutenons-le ! », affirme le membre du comité central du RDPC. « Le président ne peut pas dire des choses contraires à son serment », ajoute-t-il.

Il écarte la thèse de la démission. « Je ne pense pas que le Président va céder le siège donc, soutenons le dans ses tâches », évoque-t-il.

Au sujet de la polémique sur le fait que le Chef de l’Etat n’est pas descendu sur le théâtre de la crise anglophone, il pense que c’est inutile. « Je pense qu’un Chef n’a pas besoin de mettre un peuple derrière lui pour descendre sur le terrain afin de prouver qu’il travaille. Le président est au courant des souffrances et des attentes des Camerounais, il n’est pas un aboyeur. Sa démarche peut ne pas plaire », souligne le candidat à la députation dans le Wouri.

« Ce que je sais et que le Président ne peut pas faire, c’est qu’il ne prendra pas la parole pour supprimer la justice au Cameroun », poursuit-il. « Nous avons un Président qui s’exprime pour des choses essentielles, il n’est pas là pour commenter les faits divers. On doit l’accepter comme çà », précise le militant du parti au pouvoir.

« Le Président de la République n’est pas un commentateur des faits divers. Il parle pour montrer le sens. Ce qui fait qu’il parle aujourd’hui, c’est que nous avons une situation inquiétante dans le pays », martèle Hervé Nkom. « Paul Biya a toujours été réélu par les camerounais qui le connaissent. Il ne parle que dans les moments essentiels de la République, il ne se mêle pas des faits divers, il donne du sens, il est fédérateur, protecteur », rappelle le communicateur du RDPC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

avocat de kamto denoncent des violations de procedures

Affaire MRC : Les avocats à la défense de Maurice Kamto et alliés demandent la délocalisation du procès

Mota Mamadou

Mamadou Mota : « Ma condamnation est purement politique »