in

Grave accident de la circulation devant l’hôtel où loge Maurice Kamto à Douala

besengu

Les routes barrées, les véhicules n’ont pas autre solution que de rouler d’un même coté.

besengu
Image de l’accident (c) Droits réservés

Un grave accident de la circulation est survenu en cette matinée du jeudi 2 décembre 2021 à « 4 h30 ». L’incident se déroule, d’après Équinoxe Soir, devant l’hôtel qui abrite le Pr Maurice Kamto à Douala Bessengue, région du Littoral.

A l’origine de l’accident, relève notre confrère, le chauffeur de la voiture accidentée s’est retrouvé en train de circuler en sens inverse parce les roues étaient barrées. 

Les voies sont barrées, il faut le souligner, depuis au moins 24 h, à l’occasion de la présence du président national du MRC à Douala pour dédicacer ses ouvres littéraires.

Pour approfondir :   Après avoir été battue par son frère, une étudiante de l'Université de Dschang se suicide

A peine l’avocat international peut sortir de l’hôtel où il est logé ; parce que sous haute surveillance des forces de police et de gendarmerie déployées pour lui.

La circulation devient alors de plus en plus difficile. Les habitants de la ville affirment que cela ne va pas sans impact dans leurs activités quotidiennes.

Toute chose que déplore le parti de l’opposition qui dénonce la « séquestration » de leur leader. Pour d’autres, évoquent la privation des libertés individuelles voire d’expression d’un citoyen camerounais qu’est le candidat classé 2ème à la présidentielle du 7 octobre 2018.

Pour approfondir :   Lions indomptables : Martin Camus Mimb apprécie la décision de remplacer les blessés par les locaux

Pour l’heure, les hommes en tenue n’ont pas levé leurs dispositifs apprêtés pour l’arrivée de Maurice Kamto à Douala.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Doulir

Un mototaximan meurt coincé entre deux camions à Douala

bfac7b33633cff2302bb9ac5f5db27de XL

Me Christopher Ndong : « Maurice Kamto c’est le peuple, le peuple c’est Kamto »