in

Football : la firme Puma ne voudrait plus renouveler son contrat avec la Fecafoot

logo puma

Les dirigeants  de  la firme allemande Puma ne sont plus prêts à signer un nouveau contrat avec la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), d’après AfrikaFoot.


logo puma
Logo Puma – capture photo

Ils se disent très déçus par la fédération et les dirigeants, qui ne leur ont pas permis de réaliser leur rêve car le Cameroun était pour eux leur meilleur atout marketing.

Ils misaient beaucoup sur le Cameroun, et étaient prêts à mettre beaucoup d’argent si la Fecafoot avait joué sa partition après 22 ans de collaboration.

Cette information tombe comme un gros coup dur pour le Cameroun qui aura beaucoup de mal à trouver un sponsor avec un tel engagement.

Pour approfondir :   Violation des droits civiques du clergé : Ludovic Lado va porter plainte contre l’Etat du Cameroun

Les représentants de la firme PUMA pensent que les dirigeants de football au Cameroun ne sont pas fiables, il se dit en coulisse que les dirigeants négocient plutôt les dessous-de-table au lieu de se préoccuper des vrais termes du contrat.

La solution pour la FECAFOOT c’est de reconstruire un projet fiable (idéalement à partir du football jeune) et de le mettre en route avant d’aller chercher un vrai sponsor qui acceptera de grandir avec les jeunes.

Pour approfondir :   Jean Michel Nintcheu : « Tirer à bout portant sur des manifestants à mains nues relève d'une sauvagerie inouïe intolérable »

Quand on sait qu’a une certaine époque la marque PUMA misait déjà sur  Eto’o, Song,  Foé, etc. La marque s’est reconstruite avec le Cameroun car elle était en perte de vitesse au niveau européen et a voulu se relancer en Afrique, devenant l’équipementier de référence des nations comme le Ghana, Togo, L’Egypte, la Tunisie, le Sénégal etc.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alain Fogue Pierre Nka

Cameroun : Le journaliste Pierre Nka demande la libération de son enseignant Alain Fogué Tédom

Paul Mahel TV

Tribune : « Ce qu’on a est précieux et il faut savoir l’apprécier, mais s’en contenter c’est (…) manquer d’ambitions »