in

Fonction publique : Le ministre Joseph Le avoue les failles du projet Sigipes

Initialement prévue pour le premier trimestre 2024, la mise en service de Sigipes 2 accuse un retard important, selon le constat du membre du gouvernement.

Minfopra Camer

Dans un communiqué rendue public le 8 mai 2024, Joseph Le constate les manquements  du « Nouveau Sigipes ». Le Minfopra a indiqué avoir effectué une visite surprise sur le site du projet pour évaluer l’avancement des travaux de finalisation de la deuxième version du Système informatique de gestion intégré des personnels de l’État et de la solde (Sigipes II), officiellement lancé le 29 juin 2021.

Cette inspection a permis de percer à jour des défaillances préoccupantes, notamment un relâchement et un manque d’engagement de la part de certains acteurs clés du projet, lequel compromet le respect des délais établis. Parmi les problèmes observés, on note une remontée insuffisante des données de reprise et des absences injustifiées et incompréhensibles de membres essentiels au paramétrage des données fonctionnelles et opérationnelles.

Joseph Le souligne par ailleurs que ces défaillances techniques vont à l’encontre des engagements contractuels pris avec la Société informatique et du management de la Communication (Simac), l’entreprise italienne en charge du projet. Il a précisé que cette situation pourrait sérieusement compromettre le respect du calendrier prévu, retardant la mise en exploitation réelle de l’application, attendue par le gouvernement et l’opinion publique. Simac avait 24 mois pour achever les travaux.

Pour approfondir :   Cameroun : Le ministère de l'Eau et de l'Energie fixe la date de mise en service du barrage de Memve’ele ?

Une invite à une accélération de la réalisation du projet

Le retard dans l’exécution du projet Sigipes II, met en péril les objectifs du gouvernement en matière de gestion administrative et de suivi du personnel de l’État du Cameroun. Ce nouveau système qui intègre des fonctionnalités de biométrie et d’archivage électronique, est censé améliorer la mobilité des fonctionnaires et la gestion des cas d’absence et de décès. Ce retard n’est pas une première pour ce projet, initialement lancé en 2014 avec une livraison prévue pour 2016.

Pour approfondir :   Cameroun : Jean Pierre Amougou Belinga interdit de sortir du territoire  

Malgré les investissements et efforts fournis, les échéances n’ont pas été respectées, et le projet a rencontré divers obstacles techniques et administratifs. Face à cette situation, Joseph Le a lancé un appel urgent à toutes les parties prenantes pour une reprise en main immédiate du personnel sous leur autorité, et une assiduité et discipline constantes pour répondre aux attentes du prestataire et du Minfopra.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minerais

Le Cameroun attribue 5 permis d’exploitation de ses minerais précieux en 4 mois

Photomontage : Le Ministre des Transports Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe suspend SOCATUR By LBP – ©Lebledparle.com

Transport Urbain : Impliquée dans un accident mortel à Douala, SOCATUR suspendue