in

Cameroun : Un recrutement en catimini de plus de 12 000 agents à la Fonction publique inquiète Louis Paul Motazé

Louis Paul Motaze finance minister

Dans l’optique de régulariser la situation administrative des agents temporaires en service à l’intendance de la présidence de la République du Cameroun, un recrutement massif et discret a été lancé par le ministre de la Fonction publique sans faire l’objet de publicité. Ledit recrutement devrait porter à terme, le nombre total de personnels relevant du Code du travail à recruter à 12 362.


Louis Paul Motaze finance minister
Louis Paul Motaze (c) Droits réservés

Dans une correspondance datée du 10 décembre 2020 adressé au secrétaire général de la présidence de la République, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, se montre prudent sur la soutenabilité budgétaire d’un recrutement massif opéré discrètement par le ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra).

La correspondance du Minfi, citée par nos confrères de SBBC, précise que la validation des dossiers de 12 362 personnels déjà enregistrés au Minfopra ne pourra être soutenable qu’à trois conditions. Le Minfi suggère tout d’abord que les dates d’effet de ces recrutements soient échelonnées de manière suivante : le 2 janvier 2019 pour les 4246 premiers agents aux contrats déjà signés, le 2 janvier 2020 pour les 1953 en attente et le 1er juin 2020 pour les 6123 affectés au début dudit mois.

Pour approfondir :   Me Désiré Sikati accuse Christan Penda Ekoka de vouloir saper la popularité de Maurice Kamto

Ensuite, la prise en charge financière de ces recrutements devra se faire de manière progressive, en fonction des disponibilités budgétaires. Enfin, l’incidence financière des recrutements à effectuer au cours des quatre prochaines années doit être plafonnée en deçà de 7,9 milliards FCFA.

Il est à noter que l’État a pu réaliser des économies de l’ordre de 40 milliards FCFA en 2020 grâce à l’assainissement du fichier solde de l’État. De plus, la masse salariale est encore loin d’atteindre la moyenne africaine de 30 % du budget de l’État.

Pour approfondir :   Une messe organisée pour la santé de Louis Paul Motaze

Par ailleurs, dans son rapport d’exécution budgétaire à fin septembre 2020, le Minfi révèle que l’État, à date, a dépensé 771 milliards FCFA pour son personnel. Des dépenses en augmentation de 3,6 % en glissement annuel et représentant 74 % des 1042,2 milliards FCFA de prévision annuelle.


2 Comments

Leave a Reply
  1. Bonjour Monsieur . Besoin d’éclaircissement svp. J’ai signé mon contrat en Mars 2022. Ce dernier portait même le ministère d’affection. Mais depuis plus d’un an, je n’ai jamais été affecté. Ce contrat signé au vu de sa longue durée sans affections, aurait il été rejeté ? Ou encore Doit on toujours patienter pour les affectations. Merci pour votre réponse.

  2. Bonjour j’ai déposé mon dossier depuis 2020 et jusqu’ici je suis en attente. Je ne sais pas s’il faut toujours attendre ou pas alors même que l’on nous fait savoir que ce recrutement sera exploité pour des fins politiques. Qu’est ce qu’il en est?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Félix Nguele Nguele

Felix Nguélé Nguélé redynamise la brigade anti-covid dans le Sud

Benjamin Zebaze ABK

Benjamin Zebaze : « Le Cameroun va mal et je ne vois pas comment tout cela va se terminer sans un grand désordre »