in

Les « 5 péchés » de Samuel Eto’o qui diminuent ses chances de briguer le mandat de président de la Fécafoot

Etopresy

Sur le plateau de l’émission de Canal Presse diffusée sur Canal 2 international ce dimanche 28 novembre 2021, Valère Bessala a analysé les cinq erreurs commises par le candidat Samuel Eto’o Fils, en course pour la présidence de la Fécafoot.

Etopresy
 Samuel Eto’o Fils (c) Droits réservés

La candidature de Samuel Eto’o Fils a été validée par la Commission électorale. Il prendra part à l’élection du 11 décembre 2021 à la Fécafoot. Entretemps, selon Valère Bessala, cinq « péchés » ont échappé au candidat et lesquels peuvent lui porter préjudice dans cette bataille à laquelle participe son principal rival, Seidou Mbombo Njoya, candidat hautement soutenu.

« Samuel Eto’o a péché sur cinq choses. Quand vous allez à une compétition comme celle-là vous devez vous attendre à cinq choses. Vous devez vous assurer de mesurer déjà votre propre ombre, c’est-à-dire, vos propres capacités ; jusqu’où je peux aller, jusqu’où je suis puissant dans le circuit pour pouvoir atteindre mes objectifs ? Vous devez pouvoir deuxièmement, mesurer l’ombre de votre adversaire. C’est-à-dire Mbombo Njoya. Quelle est l’étendue de son entregent ? Qui le supporte ? Et là quand vous l’avez jaugé, vous pouvez maintenant mesurer le temps, c’est-à-dire quel est le temps qu’il fait ? C’est-à-dire quelle est la météo politique actuelle ? Est-ce que la météo politique est en ma faveur ? Il me semble que non. L’Etat du Cameroun a déjà pris faits et causes pour Mbombo Njoya et il est la solution de l’ami du patron donc la météo politique est contre lui. Le quatrième élément est qu’il mesure le timing. Quand vous décidez même d’aller à quelque chose, il faut savoir à dose homéopathique quelle est la puissance que vous allez décupler pour pouvoir atteindre vos objectifs parce qu’en en fait, à trop vous investir d’un seul coup, vous risquerez vous fatiguer. Et puis, il faut savoir, le timing ; quel est le temps où il faut aller au combat ? Ce n’est pas le bon moment pur Samuel Eto’o… Il aurait dû attendre que l’on nettoyât tout… », a révélé Valère Bessala sur Canal 2 international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ernestaro

Élection à la Fécafoot : Selon Valère Bessala, « Samuel Eto’o s’est entouré de beaucoup de mouches »

Bessal

Valère Bessala dévoile les « seules » deux chances de Samuel Eto’o pour remporter les élections à la Fécafoot