in

Eyock Pierre à Martin Camus Mimb : « La génération de Milla, Bell et Nkono est le produit de la reconstruction du football camerounais »

Dans une sortie sur Facebook, Pierre Eyock, le technicien de sport réagit à la sortie de Martin Camus Mimb, après l’élimination des lionceaux à la Can de leur catégorie en Egypte, comme l’a constaté Lebledparle.com.

Martin Camus Mimb scandale

Après la défaite (2-1) face au Burkina-Faso, les lions U17, champions en titre sont éliminés de la Can U17 2023 en Algérie. En deux sorties, les lionceaux n’ont pas pu traverser le premier tour. Dans une sortie analytique sur Facebook, Martin Camus Mimb pense que remettre l’échec des jeunes lions sur le dos du président de la Fecafoot est une observation erronée. Il y a plutôt des causes causes lointaines, comme l’absence du championnat junior.

Ayant lu, le texte de son compatriote, Eyock Pierre, acteur sportif ancré dans le Basket-ball a réagi pour dire que le championnat junior a existé au Cameroun. Et que c’est ce championnat qui a produit la génération dorée du Cameroun.

Allez dire à Martin Camus Mimb !

Oui! Allez dire à Martin Camus Mimb que la génération de Milla, Bell et Nkono est le produit de la reconstruction du football camerounais après l’élimination en demi-finale de la CAN 1972. Cette génération a dominé le football africain des clubs de 1976 a1981 avec 20 ans de moyenne d’âge, avant l’apothéose de la qualification pour la coupe du monde 1982 et la consécration avec la victoire à la CAN 1984.

Pour approfondir :   Fonctionnaires fictifs : Le ministère des finances recense 20 428 agents publics fantômes

Oui ! Allez lui dire que Claude Leroy fut recruté en 1985 avec un mandat de rajeunissement des lions indomptables pour conserver le titre en 1986 en Egypte. L’équipe rajeunie avec les frères Biyick, Ntamack, Mbouh Émile perdit en finale en 1986 et gagna en 1988 et se qualifiant pour le mondial en 1990.

Allez aussi lui dire qu’à son arrivée en 1985, Claude Leroy Demanda la création d’un championnat junior.

C’est ce championnat junior et non l’OSSUC qui va produire la génération du mondial 1994 comprenant Foe, Song, Fiala,

Pour approfondir :   « J’ai demandé à Samuel Eto’o de s’entourer des bonnes personnes » : Idriss Carlos Kameni décrypte le mandat de Samuel Eto’o

Les écoles de football prendront le relais après 1994 pour former quelques joueurs seulement comme Samuel Eto’o, intégré à la génération du championnat junior en fin de carrière.

Dites-lui que c’est cette génération du championnat junior en fin de carrière va tout gagner en 2000 et 2002.

Dites-lui que cette génération des écoles de football dont le chef de file est Samuel Eto’o n’a rien gagné de 2003 A 2016 parce qu’ils étaient des mercenaires qui se détestaient. Il a fallu qu’ils partent en retraite pour qu’une autre Can soit gagnée en 2017

Allez lui dire


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Unes en kiosque

La revue de presse camerounaise du mardi 9 mai 2023

Abel Elimbi Lober

Christian Bomo Ntimbane à Elimbi Lobé : « Djamen a raison de dire que chaque camerounais est chez lui partout »