in

Cameroun : L’escroquerie des chefs d’établissements au moyen des « examens simulés régionaux » du GCE provoque le courroux de Nalova Lyonga

Lyonga Nalov

Dans un communiqué rendu public, le ministre des Enseignements secondaires dément l’autorisation de collecte au sujet de l’organisation des examens des candidats au GCE et demande l’arrête de l’opération.

Lyonga Nalov
Pr Nalova Lyonga (c) Droits réservés

Démenti de l’autorisation de la collecte des fonds

« Le ministre des Enseignements secondaires, Professeur Nalova Lyonga, informe toute la communauté nationale et en particulier les chefs d’établissement scolaire, les élèves et parents d’élèves qu’elle n’a jamais autorisé la collecte d’une somme de 3500F par candidat pour l’organisation des examens simulés régionaux du GCE de l’année scolaire 2019/2020 », peut-on lire dans le communiqué du ministre.

Intimation de l’ordre

Dans la suite de la note administrative, le membre du gouvernement « demande l’arrêt immédiat de cette opération, en cours dans la région du Centre, qui n’est pas conforme aux textes en vigueur au minière des Enseignements secondaires », exige-t-elle.

Pour approfondir :   Opinion : Vincent Sosthène Fouda, " Toute l'équipe de la Fecafoot doit démissionner après le mondial "

Nalova Lyonga saisit donc l’occasion pour réitérer un certain nombre de principes à toute la communauté éducative en attendant le démarrage des examens officiels de l’année 2019/2020 au mois de mai 2020.

Même si l’ordre sera sans doute exécuté, il faut encore s’interroger sur le sort réservé aux collectes déjà versées par les élèves jusqu’ici.

En tous, qui vivra verra !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zambo

Et si Zambo Anguissa signait au Real Madrid ?

Kemi Seba en interview Mali 2017

Affaire Kemi Seba : L’activiste devant les juges ce 26 décembre