in ,

Eneo a causé l’amputation de la jambe d’une femme à l’Ouest selon Shanda Tonme

La lettre adressée par Shanda Tonme au Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Cameroun, Me Eric Mbah, concerne le cas tragique de Naoussi Fongang Belinda, une jeune femme de 22 ans victime des défaillances techniques de la société Eneo.

shandaaa tomnee

En 2020, alors que dame Naoussi Fongang Belinda se rendait aux champs à Bafoussam, elle a été électrocutée par des câbles haute-tension défectueux, ce qui a entraîné l’amputation de sa jambe gauche, ainsi que des blessures graves à son bras gauche et aux orteils de son pied droit.

Depuis cet accident, Naoussi Fongang Belinda lutte pour sa survie, confrontée à des conditions de vie difficiles et à des difficultés financières importantes. Malgré les promesses de soutien faites par Eneo, notamment la construction d’une maison, une pension alimentaire et un dédommagement, la jeune femme affirme n’avoir rien reçu de la part de la société. La lettre de Shanda Tonme appelle le Bâtonnier à intervenir en faveur de Naoussi Fongang Belinda, en lui demandant d’agir pour obtenir justice et réparation pour les préjudices subis.

Lebledparle.com propose l’intégralité de cette sortie épistolaire de l’homme politique le 19 février 2024

 

« Il vient toujours un temps où la justice s’impose, où les gouvernants après avoir été trop longtemps trompés par leurs collaborateurs et subalternes de tous les niveaux, se réveillent, découvrent la vérité, et manifestent leur autorité ultime pour faire la lumière et réparer les torts. La bonne gouvernance c’est fondamentalement, le respect mutuel entre les gouvernants et les gouvernés. Mais quand les gouvernants se murent dans un silence dédaigneux, orgueilleux et condescendant ou complice, ils allument des feux involontaires susceptibles à terme de déstabiliser la société ».

Shanda Tonme

 

Yaoundé, le 19 Février 2024

                                  Le Médiateur Universel

                                                                                     Président de la Commission

                                                            A

                                                             Maître ERIC MBAH

                                                             Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Cameroun

 

Objet : APPEL AU SECOURS POUR LA DEFENSE DE Mlle NAOUSSI FONGANG BELINDA

              Victime des défaillances techniques de la société ENEO

             

Monsieur le Bâtonnier,

 

Je me fais un devoir de vous renouveler mes encouragements, en saisissant également l’occasion pour une fois encore, vous souhaiter la bonne année ainsi qu’à toute votre corporation.

Ce faisant je considère comme un impérieux devoir, de solliciter votre attention sur une situation de grossière injustice, qui mérite avec urgence que votre autorité juridique civile, y déploie son expertise. En réalité très peu de nos compatriotes sont informés de ce que l’Ordre des Avocats dont vous avez le privilège d’être le haut représentant et plénipotentiaire, dispose en son sein d’une section spécialement dédiée à la défense des droits de l’Homme et des libertés.

En tout état de cause, je vous soumets le cas de cette jeune compatriote de 22 ans, Mademoiselle NAOUSSI FONGANG BELINDA, qui est aujourd’hui gravement handicapée, victime des installations défaillantes et dangereuses de la société ENEO en 2020. La nation entière est témoin avec plus ou moins de bonheur, de la mobilisation des Avocats sur certaines affaires retentissantes. Je veux d’avance vous dire combien votre auréole serait grande, si jamais dès réception de ma présente requête, vous preniez ce cas en considération.

Je mesure consciemment la difficulté voire la réserve qui pourrait dominer certains de vos confères, à s’opposer à un mastodonte qui dispose de moyens infinis, et qui de surcroît est en permanence courtisé par les conseils. Cependant, l’histoire récente de notre pays montre que les Avocats ont su transcender les égoïsmes et les chantages, s’élever et avancer pour défendre des grandes causes de justice. Je compte donc sans craintes ni doutes sur vous.

Confiant, je vous adresse mes remerciements anticipés, et vous assure de ma fraternelle considération./.

                                                                                       SHANDA TONME

 

Pour approfondir :   Paul Atanga Nji : « Nous allons traquer les terroristes qui ont tué cette dame »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Biya Paul 31 12 2023

André Luther Meka : « Paul Biya sait où il nous amène »

Atanga naKouna 1

Voici la cause du décès du fils de l’ancienne d’Atangana Kouna Basile