in

Elimination des Lions A’ : Germain Noël Essengue tacle les dirigeants du football camerounais

Chanod

Le commentateur en langue française du match Cameroun Vs Maroc, retransmis à la CRTV télévision ce mercredi 3 février 2021, a justifié l’élimination des Lions A’ des demi-finales du Championnat d’Afrique des Nations(Chan) 2020 par le manque d’organisation du football local.

Chanod
 Les Lions A’ (c) Droits réservés

Les Lions A’ du Cameroun ne joueront pas la finale de la 6ème édition du CHAN. Les poulains de Martin Ndtoungou Mpilé ont été crucifiés ce mercredi 3 février 2021 par le Maroc au score de 0 but contre 4 au Limbe Omnisports Stadium dans la région du Sud-Ouest.

Les temps forts de la rencontre

La rencontre entre les deux fauves a sereinement commencé sous le regard admiratif de quelques 5000 spectateurs.  Jusqu’à la 27ème minute de la première manche, c’était un match équilibré.

A la 28ème minute, les Lions A’ encaissent un premier but sur un arrêt manqué de leur portier Haschou Querido. Les choses se compliquent quand les Lionceaux prennent un second but avant la fin de la première période.

Revenus de la pause, les joueurs du pays organisateur semblent maitriser l’adversaire sauf qu’il n’y a aucune concrétisation. Le Maroc, sur une seconde erreur défensive du Cameroun, triple la marque à moins d’un quart d’heure de la fin du match et le pessimisme s’installe.

Malgré les tentatives de rugir des Lions indomptables du Cameroun, ils seront finalement dévorés gloutonnement par les autres Lions ; ceux de l’Atlas car ils prendront un 4ème but bien avant la fin du temps réglementaire.

Qu’est-ce qui n’a pas marché ?

C’est un fait, les Lions A’ quittent la compétition qui se joue sur place au Cameroun, mais il ne faut pas en vouloir à ces heureux perdants : « Je pense qu’il ne faut pas tirer sur les enfants, ils ont fait ce qu’ils ont pu », a lancé le confrère de la CRTV lors de son commentaire.  

Selon Germain Noël Essengue, les causes endogènes de ce « naufrage » sont à rechercher au niveau de la « confusion générale » qui règne dans l’organisation du football camerounais.

Pour lui, être arrivé en demi-finales a été un exploit pour les hommes de Ndtoungou Mpilé vu le contexte camerounais marqué par le conflit Fécafoot- LFPC ; une guerre qui pénalise le championnat local où l’on pourrait pourtant dénicher des talents cachés.

« Ce n’est pas la fin du monde. Ils ont fait ce qu’ils ont pu…Le staff technique a fait avec les joueurs qu’il avait », a ajouté la Germain Noël Essengue.

Le chroniqueur sportif au média national estime que passer des mois sans jouer à l’échelle nationale pour affronter une équipe comme le Maroc, « très solide et expérimentée » à l’image de son entraineur au palmarès élogieux, « ce n’est pas évident », a-t-il rappelé.

Ce qu’il faut espérer 

Puisque le vin est tiré, il faut le boire. Le Cameroun achève sa course, c’est vrai mais il faut pouvoir y tirer des leçons : « On espère que cette élimination va conscientiser les parties belligérantes, qu’elle va permettre que le football national se relève ».

L’analyse de GNE sera renchérie par celle du rédacteur-en-chef des sports à la CRTV Tv, Serges Fouasgue, qui a lui aussi souhaité une restructuration du football qui se meurt au fil des ans, au pays de Roger Milla.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 élèves incarcérés pour pratique de sorcellerie

Maroc Humilie

CHAN 2021 : Le Maroc humilie le Cameroun 4-0 et file en finale, le film du match