in

Cameroun : La revue de presse du mardi 22 septembre 2020

Le 22 septembre 2020

Chers abonnés bonjour ! Ce mardi, une seule information à lire dans les kiosques ce matin, c’est celle des marches « pacifiques » du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), prévue pour ce 22 septembre 2020.

Le 22 septembre 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Parlant des marches qu’il qualifie « d’illégales », Cameroon Tribune dans sa publication de ce jour nous propose une analyse du communiqué du porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi servi à l’opinion à la veille de cette manifestation. En substance, notre confrère nous révèle que le ministre de la Communication dans son communiqué a invité les Camerounais à vaquer à leurs occupations, non sans rappeler que tout a été mis en œuvre pour « garantir la tranquillité » sur l’ensemble du territoire national.

Pour Le Jour de ce jour, les mises en garde des autorités administratives et autres intimidations n’ont pas fait plier le MRC qui a maintenu son appel à une manifestation ce jour. Pour le journal bleu, il s’agit simplement du jour « le plus long ».

Selon Mutations, les villes de Yaoundé, Douala et Bafoussam sont sous haute sécurité. De son côté, le leader du MRC s’arme juridiquement pour faire face aux « éventuelles représailles ».

« Voici donc le 22 septembre », titre Le Messager. Dans ses pages 3 et 4, le quotidien de la Montée Anne-Rouge propose une analyse sur l’initiative de Maurice Kamto qui divise l’opinion. « Annoncée pour réclamer le départ de Paul Biya et l’annulation des élections régionales, mais récusées par le gouvernement, la manifestation de ce jour laisse l’opinion dans l’expectative », peut-on lire.

Alors que tous les yeux sont rivés vers les marches du MRC, Expression Économique en kiosque nous fait savoir que Edgard Alain Mebe Ngo’o et son épouse nient le détournement de 20 milliards de FCFA dans le cadre de l’opération épervier. Leurs dénégations sont contenues dans une ordonnance de non-lieu potentiel, et de renvoi devant le tribunal criminel spécial, rendue par le juge d’instruction Jean Betea le 26 août 2020.

La Caisse nationale de prévoyance sociale est sous le poids des arriérés. C’est donc pour trouver des solutions à ce problème que l’entreprise a organisé un atelier avec les partenaires sociaux le 17 septembre 2020 dans la ville de Douala. L’information est à retrouver dans son intégralité dans le quotidien l’Économie.

En santé, on apprend dans les colonnes du journal spécialisé dans les questions sanitaires, Échos Santé que le chef de l’État a décoré le personnel de ce corps, au cours de la cérémonie d’installation des nouveaux directeurs généraux et président de Conseil d’administration du centre national de transfusion sanguine et de la centrale nationale d’approvisionnement en médicament et consommables médicaux essentiels.

Merci chers abonnés de votre fidélité. A demain… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sadi Com

L’intégralité de la dernière sortie de René Sadi à la veille des manifestations du Mrc

Jean Jacques Ze img

Jean Jaques Ze nouveau Directeur de Vision 4, Nadine Patricia fait son grand retour, découvrez toutes les nominations procédées par Amougou Belinga