in

Drame de Mbankolo : les corps des victimes enfin remis aux familles

Le vendredi 5 janvier 2024, les corps de la trentaine de victimes de l’effondrement mortel survenu le 8 octobre dernier à Mbankolo à Yaoundé ont été rendus aux familles.

Mbankomo
Victimes de l'éboulement de Mbankolo (c) Droits réservés

La cérémonie de mise en cercueil suivie de la remise des dépouilles aux différentes familles pour les funérailles s’est déroulée à l’hôpital Central de Yaoundé comme l’avait déjà annoncé Lebledparle.com. Cette cérémonie de remise des dépouilles intervient quelques jours seulement après la remises aux familles des victimes de l’aide du chef de l’État. Une somme totale de 92 millions FCFA a été distribuée par le gouverneur de la région du Centre aux familles des victimes pour les frais des obsèques des disparus.

Le gouverneur du Centre s’adresse aux familles des victimes

Le gouverneur de la Région du Centre Naseri Paul Bea a remis aux bénéficiaires l’aide du chef de l’État d’un montant global de 92 millions de FCFA. La cérémonie de remise de l’aide du chef de l’État s’est tenue en présence du Gouverneur de la région du Centre Naseri Paul Bea.

Pour approfondir :   Cameroun : Une rumeur tue Nfon Victor Mukete, doyen d’âge du Sénat

« Nous avons constaté qu’ils attendaient ce soutien. Ce soutien, avec la grâce du chef de l’État, est arrivé et a été distribué. Nous demandons à ces familles d’utiliser cet argent à bon escient, de bien enterrer les enfants et autres », a déclaré le gouverneur Naseri Paul Bea. La distribution de l’aide aux victimes s’est réalisée en présence de l’officier divisionnaire supérieur (SDO) du Mfoundi et l’officier de divisionnaire (D. O) de Yaoundé II. L’effondrement mortel survenu à Mbankolo a eu lieu le 8 octobre dernier et a officiellement fait 28 morts et des dizaines de blessés dont certains graves.

Pour approfondir :   Le Sous-préfet de Yaoundé II interdit une manifestation du parti de Dénis Emilien Atangana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mvondo ayolo

Une ONG dénonce de violentes tortures de présumés voleurs au domicile du DCC Samuel Mvondo Ayolo

Couteau sang

Violences conjugales : un homme meurt poignardé par sa femme qui l’accusait d’être infidèle