in

Diaspora : Sanctionné au Sénégal, un Camerounais accuse le régime de Yaoundé de complicité

Nganchop

Nganchop Narcisse qui a vu ses biens être confisqués par les autorités sénégalaises le 9 juillet 2019 pour non-paiement de loyer accuse le gouvernement camerounais de complicité.

Nganchop
Narcisse Nganchop (c) Droits réservés

Nganchop Narcisse s’est séjourné à l’hôtel Sunset Yoff pendant un mois où il est redevable d’une somme de 240 000 FCFA représentant les frais de repas qu’il a « décidés de payer ».

Par ailleurs, sur la demande de restitution reformulée par l’accusé en date du 25 juillet 2019 et adressée au procureur de la République, l’homme politique reconnait qu’une plainte a été déposée par la partie plaignante au commissariat puis au parquet sous la conduite du substitut du procureur.

Il ressort donc que ces derniers lui « demandent sans pitié de payer 1 million 500 mille francs ».

Face à cet état de chose, l’ancien député pointe un doigt accusateur sur le régime de Yaoundé dont il dit être de connivence avec ceux qui ont saisi ses bagages.

En tous cas, c’est ce qui ressort de sa lettre de supplication doublée d’un ton élégiaque et révoltant publiée sur sa page Facebook ce mardi 6 aout 2019 que Lebledparle.com vous invite à parcourir.

Pour approfondir :   Affaire Covidgate : Selon Jeune Afrique, Joseph Dion Ngute a été auditionné par le TCS

Chers Compatriotes,

Suite à la confiscation illégale de tous mes bagages, passeport, documents administratifs et politique par l’hôtel Sunset Yoff centre aéré Sénégal, avec le soutien de l’Ambassade du Cameroun au Sénégal, Malgré tous mes efforts et celle de la police des Parcelles Assainies l’hôtel qui bénéficie des soutiens obscurs a refuser de restituer mes affaires et la justice Sénégalaise n’est pas prête à donner suite.

Le 1er Substitut du Procureur qui dans un premier temps m’a demandé de faire une demande de restitution, chose faite, ensuite il fait savoir qu’il ne peut rien et que c’est au Juge d’en décider.

Entre temps j’ai été expulsé de manière illégale sans sommation sans possibilité de prendre un Vêtement de rechange dans ma chambre ou même mes médicaments.

Pour approfondir :   Muriel Blanche détruit la B.A.S : « Des pères et mères de plus de 45 ans se lèvent, portent leur plus beau costume de frustration et se maquillent à la honte »

Je prie la communauté internationale, les médias, les réseaux sociaux de se mobiliser afin de m’apporter un soutien.

Le Président de la République du Sénégal S.E Monsieur Macky Sall doit savoir ce qui se passe.

J’ai décidé d’entreprendre un sit-ing et une grève de la faim sans limite d’ici ce vendredi grand jour de prière au Sénégal afin que justice soit faite.

Cela fait un mois et plus que je suis dépossédé de tout.

Puisque le régime Biya veut me tuer, je me livre à vous dès ce vendredi.  Qu’on en finisse !!!


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nkou mvondo Libii li ngue

Opinion : Nkou Mvondo et Cabral Libii, qui est le traître ?

IMG 10141

Sud :  La jeunesse peut et veut prouver