in

Covidgate : Luc Magloire Mbarga Atangana incrimine Manaouda Malachie au TCS

luc magloire mbarga atangana 1

Le ministre du commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana était au juge du tribunal criminel spécial lundi 31 mai 2021 pour répondre aux questions des enquêteurs dans le cadre de l’enquête par le président de la République relativement aux malversations observées dans la gestion des fonds Covid 19 au Cameroun. Lors de son passage il est revenu sur l’achat des tests au ministère de la Santé dont les couts sont sujet à débat depuis la publication du premier rapport d’étape de la Chambre des Comptes.

luc magloire mbarga atangana 1
Luc Magloire Mbarga Atangana (c) Droits réservés

Devant les enquêteurs du TCS, apprend lebledparle.com, le ministre du Commerce a dû s’expliquer sur les couts de ces tests.

En effet, dans le rapport d’étape de la chambre des comptes qui sert de base aux enquêteurs, Le ministère du Commerce y est accusé : « d’absence d’objectivité dans la validation de la proposition de prix faite par le Minsante sur les tests de dépistage Covid-19 vendus par Medeline Médical Cameroun SA ». Une situation qui aurait entrainé selon le rapport d’étape une perte de 14 milliards FCFA au TCS.

En toute impassibilité et documents à l’appui, relate notre source, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a indiqué que ses services avaient validé l’option de 25 tests à 17500.

En parcourant la facture proforma de Medeline Médical Cameroun SA, on constate que l’unité du test est facturée à 17 500 FCFA.  Mais la commission après plusieurs recherches constate que les tests ne se vendent pas en unité, mais en kits de 25 et de 40. 

Au niveau du Cameroun, la commission a validé une mercuriale de 7500 FCFA / kits de 25 tests, soit 700 FCFA/ test ( SD-Biosensor). Étrangement, au moment de la livraison, Mediline Médical Cameroon n’a pas respecté la mercuriale avec la complicité de certains personnels du ministère de la santé publique. Elle a facturé le test à 17500 l’unité, au lieu de 17 500 f par kit de 25 tests. Soit une perte de plus de 13 milliards dans les caisses de l’État du Cameroun.

Lebledparle.com apprend également que la même société a adressé une requête au ministre du commerce pour indiquer qu’elle ne va pas respecter la décision de la commission et qu’elle va vendre ses tests à 17 500 l’unité. « On se retrouverait avec d’énormes pertes si notre produit devait couter 17 500 FCFA par kit de 25 tests, comme cela est mentionné dans la fiche de validation annexe », écrit le responsable de Mediline Médical Cameroon SA.

« Le ministre Mbarga Atangana a présenté toute la documentation devant les enquêteurs. Mais il y a encore plus grave il aurait également indiqué que bien avant les instructions du premier ministre Dion Ngute, le 11 juin 2020, demandant au ministre de la Sante publique, Manaouda Malachie de conclure le marché de livraison des tests avec l’entreprise Medeline Médical Cameroun SA de Mohamadou Dabo, des discussions étaient déjà en cours. Le premier ministre, Dion Ngute, a-t-il été piégé? De nouvelles révélations arrivent », rassure notre source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bekolo Obama

[Tribune] Covidgate/Jean-Pierre Bekolo : « La démission des ministres visés serait un acte digne de “respect”»

Ambasz

Une attaque attribuée aux séparatistes fait deux morts et trois blessés à Kombou dans la région de l’Ouest