in

Covidgate : « Manaouda Malachie refuse d’aller en prison seul », (InfoMatin)

Covidgate : « Manaouda Malachie refuse d’aller en prison seul », (InfoMatin)

Le journal de Dieudonné Mveng en kiosque le 24 mai 2021 consacre son ventre à ce qui est désormais convenu d’appeler « Covidgate » au Cameroun. Dans un article qui revient sur les auditions de certaines personnalités impliquées dans la gestion des fonds Covid-19, InfoMatin renseigne que le ministre de la Santé a révélé les « principaux donneurs d’ordre » dans la passation des marchés au sein de son département ministériel.

Covidgate : « Manaouda Malachie refuse d’aller en prison seul », (InfoMatin)
Manaouda Malachie (c) Droits réservés

Dans un article intitulé « Covidgate : Manaouda Malachie refuse d’aller en prison seul », paru en page 3 du journal ce matin, on peut lire : « Des indiscrétions proches du dossier, il ressort de l’audition du ministre de la Santé, mardi dernier au TCS que le Premier ministre, Joseph Dion Ngute et le Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh seraient les principaux donneurs d’ordre dans la passation des marchés de de décaissement des fonds ».

Pour mémoire, les auditions dans le cadre de l’enquête prescrite le président de la République sur la gestion de la première phase des 180 milliards de FCFA des fonds alloués par le Fonds Monétaire International au Cameroun dans le cadre de la lutte contre la Covid 19 se tenues au tribunal criminel spécial (TCS) la semaine dernière.

L’enquête du TCS repose en partie sur le rapport d’étape de l’audit de la Chambre des Comptes transmis à la présidence de la République. Mais le ministre de la Justice, Laurent Esso, a obtenu de Paul Biya l’autorisation d’enquêter sur l’ensemble des membres du gouvernement impliqués dans la gestion des fonds COVID. Il s’agit de 24 ministères et des administrations.

Deux ministres ont été entre-autres auditionnés entre mardi et mercredi. Le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation (MINRESI), Madeleine Tchuente et son homologue de la santé publique, Manaouda Malachie.

Sur les 180 milliards FCFA du FMI, la partie de budget qui revenait au MINSANTE s’élevait à 45 milliards 630 millions. Les accusations du rapport d’étape de la chambre des comptes sont nombreuses et portent sur l’acquisition des équipements de protection individuelle dont les documents de comptabilité sont absents ; le quasi-monopole accordé à l’entreprise Mediline Medical Cameroon SA dans l’achat des tests de dépistage et le dépassement des crédits budgétaires ; l’aménagement des centres de mise en quarantaine ; l’acquisition des ambulances ; L’acquisition des équipements médicaux de prise en charge des patients atteints de COVID 19 entre autres. Manaouda Malachie a répondu aux enquêteurs en fournissant des éléments qui n’avaient pas été pris en compte dans ce rapport d’étape au moment de sa rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Un grave accident de circulation à Pimbè dans le Littoral !  

    Un grave accident de circulation à Pimbè dans le Littoral !  

    Denis Nkwebo : « 95% des choses qui sont dites dans le rapport de la Chambre des Comptes sont automatiquement fausses »

    Denis Nkwebo : « 95% des choses qui sont dites dans le rapport de la Chambre des Comptes sont automatiquement fausses »