in

Congo-Brazzaville : Guy-Brice Parfait Kolélas, le principal challengeur de Denis Sassou Nguesso est mort !

RDCongo

L’opposant Guy-Brice Parfait Kolélas s’est éteint à Paris en France dans la nuit du dimanche au lundi 22 mars 2021.

RDCongo
 Guy-Brice Parfait Kolélas (c) Droits réservés

Malade depuis quelques temps, l’opposant Guy-Brice Parfait Kolélas a succombé à sa maladie il y a quelques heures. Des sources médiatiques, le principal challengeur du président sortant Denis Sassou Nguesso a été emporté par la Covid-19 à Paris où il a été évacué.

L’information a été rendue publique par Jean-Jacques Serge Yombi, vice-président du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD).

Selon le directeur de campagne de l’homme de 60 ans, Cyr Mayanda apparu dans les médias samedi 20 mars 2021, son candidat « a été testé positif au Covid-19 hier [vendredi] après-midi ».

Pour sa part, à la veille du scrutin, le concerné avait affirmé couché dans son lit d’hôpital, « se battre contre la mort ».

Comme s’il voyait sa mort prochaine, Guy-Brice Parfait Kolélas, faisait des adieux à ses compatriotes : « Mes chers compatriotes, je me bats contre la mort, cependant, je vous demande de vous lever. Allez voter pour le changement. Je ne me serais pas battu pour rien. Levez-vous comme un seul homme. Faites-moi plaisir. Je me bats sur mon lit de mort. Vous aussi, battez-vous, pour votre changement. Il y va de l’avenir de vos enfants », avait parlé avec peine, le candidat à la présidentielle congolaise, avant de remettre son masque, à la fin de cette vidéo diffusée vendredi le 19 mars 2021.  

Pour approfondir :   Opinion : Le Tchad veut suivre la voie de ses pays voisins en se rapprochant de l'ours russe et en se débarrassant de la dépendance Française


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AndreMesssi

Cameroun : Le Comité central du RDPC en deuil !

Guibail

Guibai Gatama au gouvernement: « Empruntez aussi des milliards pour sauver l’école dans le Septentrion »