in

Claire Diboa, manager Manu Dibango : « Notre Papy Groove aura un hommage mérité pour le monde entier »

Manu Dinban

Le manager du défunt Manu Dibango a rebattu les oreilles aux autorités, opérateurs économiques de ne pas se laisser arnaquer par certains individus sous le prétexte d’un supposé hommage en son nom. 

Manu Dinban
Manu Dibango (c) Droits réservés

Emporté par la terrible pandémie du coronavirus à Paris le 20 mars 2020 alors qu’il était âgé de 86 ans, le célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango a été inhumé de la plus simple des manières.

En raison des ravages imposés par la Covid-19, l’icône mondiale n’a pas bénéficié à cet instant-là, des obsèques qu’on connait souvent à un personnage de ce calibre.

Près de trois mois après le décès de l’octogénaire, l’artiste musicien Papillon s’est porté garant d’initier le projet de collecte de fonds auprès des autorités et opérateurs économiques dans l’optique, dit-il, d’organiser les obsèques du Grand Manu.

L’initiative a été aussitôt dénoncée par les membres de la famille. Bien plus, jointe au téléphone par Valérie Essebe de la CRTV radio, Claire Diboa, manager du roi de la Soul Makossa a appelé à plus de vigilance car des « escrocs » sont dans l’ombre.

« Nous sommes encore dans notre douleur parce que le deuil est difficile. Nous n’avons pas pu faire le deuil dans les conditions que l’on sait. Et c’est une escroquerie monumentale que ces personnes commettent sur le dos du défunt et sur le dos de la famille. Il y a plusieurs escrocs qui opèrent. Et j’en appelle aux autorités du pays, les opérateurs économiques qu’ils n’accordent aucun crédit aux demandes qui leur sont faites pour des hommages quelconques à Monsieur Manu Dibango », a-t-elle indiqué.

Pour ce qui est des hommages au saxophoniste, elle a demandé au public d’être patient. Aussitôt que les frontières seront rouvertes, la maladie maitrisée, Papy Groove sera célébré.

« Le moment venu, la famille s’exprimera et donnera et donnera la date des hommages. Donc on demande à tout le monde un peu de patience, ce sera fait ! Les frontières, certaines sont encore fermées, l’épidémie sévit encore ? Donc, un peu de patience et notre Papy Groove aura un hommage mérité, un homme de Camerounais pour lui, un homme des Africains pour lui et un hommage du monde entier pour lui. Un peu de patience, et surtout, ne cédez pas à ces marchands du temple » , a-t-elle précisé à nos confrères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Cameroun : 03 morts dans un accident de la circulation à Koutaba dans la région de l’Ouest

    Mobilisation des journalistes après le décès de Samuel Wazizi