in

Christian Penda Ekoka : « Dans une démocratie, les marches pacifiques sont une voie d’expression légale »

CPE Justice

À travers une publication sur twitter le mercredi 16 septembre 2020, le président du mouvement AGIR/ACT se prononce sur la marche pacifique annoncée du 22 septembre prochain pour réclamer le départ de Paul Biya du pouvoir.


CPE Justice
Christian Penda Ekoka – DR

Depuis l’annonce de cette marche pacifique, les autorités camerounaises multiplient les sorties dans le sens d’interdire la marche annoncée. Et l’allié de Maurice Kamto pense que les marches sont l’expression même de la démocratie et les interdire sont forcément une entorse à cette démocratie. « Dans une démocratie, les marches pacifiques sont une voie d’expression légale d’une partie ou de la totalité de la population. Exerçant leurs fonctions au nom du peuple souverain, pour et non contre celui-ci, les gouvernants  devraient y être attentifs pour en comprendre le sens », écrit le président du comité de gestion du fonds Survie Cameroun Survival Initiative (SCSI).

Pour approfondir :   Cameroun/Crise anglophone : 7204 camerounais sont arrivés ces derniers jours au Nigeria

Maurice KAMTO a rencontré Kah Walla et des membres de Stand Up for Cameroon pour une mutualisation des forces. Il a aussi publié le code de bonne conduite du marcheur.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fonka Ouest

Cameroun : Awa Fonka Augustine interdit les manifestations publiques dans la région de l’Ouest

Waff

Interdiction des manifestations publiques : Jean Robert Wafo s’en prend à Paul Atanga Nji: « De quoi se mêle-t-il ?»