in

Camrail instaure une caution de 150 000 FCFA pour les arrêts spéciaux du Train Express

Cette mesure vise à réduire les pauses non planifiées qui perturbent le trafic et affectent l’efficacité du service ferroviaire national, a appris Lebledparle.com.

camrail
Un train Camrail (c) Droits réservés

À partir du 1er février 2024, la Cameroon Railways (Camrail), entreprise concessionnaire du réseau ferroviaire camerounais, imposera une caution de 150 000 FCFA pour les demandes d’arrêts spéciaux du Train Express.  Selon l’annonce officielle signée par le directeur général de Camrail, Pascal Miny, cette décision fait suite à une recommandation du Comité de transport voyageurs. Les arrêts spéciaux dans des gares autres que les cinq gares intermédiaires du Train Express (Edéa, Messondo, Eseka, Makak, et Ngoumou) seront soumis au paiement d’une caution non remboursable.

Halte aux arrêts fantaisistes

Cette mesure concerne principalement les arrêts spéciaux des trains voyageurs 185 et 186 de Camrail sur le tronçon Yaoundé-Douala. Les passagers désirant des arrêts dans des sites non homologués par le ministère des Transports devront verser la caution de 150 000 FCFA aux guichets Camrail pour bénéficier d’une pause de 2 minutes du train, qui sera dorénavant considérée comme un arrêt spécial. Avant cette mesure, les voyageurs sollicitaient une autorisation d’arrêt au ministre des Transports pour les sites non équipés de gares. En cas de validation, le ministre transmettait l’accord au directeur général de Camrail pour mise en application.

Pour approfondir :   Le corps d’un homme découvert dans sa maison à Bamenda

Cette initiative permettra de limiter les arrêts fantaisistes, qui, avec l’augmentation du trafic ferroviaire au Cameroun, ont entraîné des retards significatifs dans les horaires du Train Express. La densification du trafic a accentué les impacts négatifs de ces arrêts non planifiés, affectant la ponctualité du service.

Camrail, engagée dans le développement du secteur ferroviaire au Cameroun, a récemment annoncé un investissement de 3,3 milliards de FCFA pour la réhabilitation de la voie ferrée. La société organise également le 3e congrès africain sur le numérique ferroviaire du 28 au 30 mai 2024, avec pour thème « le digital, un défi pour booster la chaîne de valeur ferroviaire ».

Pour approfondir :   Jean de Dieu Momo : «Un candidat gagne une élection pour 7 ans et ceux qui ont perdu passent leur temps à l’empêcher de gouverner»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Eto Samuel

Après le nul des Lions Indomptables contre la Guinée, Samuel Eto’o fait quelques rappels historiques aux supporters déçus

Revue de presse

La revue de presse camerounaise du jeudi 18 janvier 2024