in

Cameroun : Morceaux choisis des décisions de Paul Biya en 2020

Paul decret

A l’heure où le rideau est prêt à se refermer définitivement sur l’année 2020, il importe de faire un feed-back sur les décisions les plus marquantes prises par le chef de l’Etat Paul Biya.

Paul decret
Paul Biya (c) Droits réservés

 Ouvrons cette chemise des actes présidentiels par l’affaire de Ngarbuh. A la suite du massacre d’une dizaine de personnes dans cette localité du Nord-Ouest le 14 février 2020, le chef des Forces armées avait instruit, après diffusion du communiqué contesté de René Emanuel Sadi, l’ouverture d’une enquête approfondie.

Le 21 avril, le ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngo avait rendu les résultats de l’enquête qui incriminaient le sergent Baba Guidale gendarme Sanding Sanding Cyrille et le soldat de 1ère classe Haranga d’avoir « participé à une opération ayant causé la mort de plusieurs personnes et des incendies des maisons », révélait le rapport d’enquête.

 Autre décision jugée forte du chef de l’Etat est le décret N°2020/111 du 02 mars 2020 portant création, organisation et fonctionnement de la National School of Local Administration(NASLA). Le 25 mars, Paul Biya nommait Tanyitiku Enohachuo Bayee au poste de directeur général de ladite école et Ongolo Nyanguinda Lidwine, DG adjoint. Le 11 août dernier, Mouhtar Ousmane Mey, devenait le président du Conseil d’Administration de la Nasla.

Pour approfondir :   Le MRC réagit au décès d’un homme au sortir du Commissariat du 9ème à Douala

Autre décision est celle d’avoir instruit le Premier ministre de communiquer les mesures de confinement partiel le 17 mars 2020 à la suite de la survenue sur le territoire camerounais, de la pandémie du coronavirus. Dans un communiqué signé par Séraphin Magloire Fouda, secrétaire général au service du Premier ministre et lu au journal du 17h au poste national de la CRTV ce 31 mars 2020, l’on apprenait que le chef de l’Etat avait décidé de la création d’un fonds spécial de solidarité nationale pour lutte contre cette terrible maladie.

Le 7 septembre 2020, l’homme du 6 novembre 1982 convoquait le corps électoral. Selon son décret, les collèges électoraux étaient convoqués au chef-lieu de chaque département, le dimanche 06 décembre 2020, à l’effet de procéder à l’élection des tout premiers Conseillers régionaux.

Pour approfondir :   [Tribune] Cameroun : Mon histoire avec Bernard Njonga

Bien plus, Le président de la République a signé jeudi 24 décembre 2020, un décret détaillant les conditions d’exercice des fonctions de « Public Independent Conciliator » dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Au sujet du conflit entre la Fécafoot et la LFPC, le premier sportif camerounais a frappé du poing sur la table. Dans une correspondance adressée par le Secrétaire général à la présidence de la République au Premier ministre en novembre dernier, Ferdinand Ngoh Ngoh faisait savoir à Joseph Dion Ngute que Paul Biya lui instruit de « mettre un terme à la situation confuse » qui prévaut actuellement dans le football camerounais.

Tels sont, sans certainement être exhaustif, les faits qui ont marqué l’appareil institutionnel en cette année 2020.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Minat et Cpp

Affaire CPP — Minat : La Cour suprême désavoue à son tour Paul Atanga Nji 

Ndikii

Les accidents de circulation les plus sanglants en 2020 au Cameroun