in

Owona Nguini : « Paul Biya a encore imposé sa loi à la politique brouillonne de Maurice Kamto »

Kamto Biya C

À travers une publication sur les réseaux sociaux le dimanche 06 décembre 2020, le politologue Mathias Eric Owona Nguini a fait un parallèle entre les élections régionales et la bataille politique entre Maurice Kamto et le président de la République Paul Biya.


Kamto Biya C
Maurice Kamto et Paul Biya – Mtg

Pour la première fois de son histoire, le Cameroun a organisé les premières élections régionales le dimanche 06 décembre 2020. Cette élection avait été annoncée par le Chef de l’Etat à la sortie du bureau de vote à l’école publique de Bastos, lors des élections municipales et législatives du 9 février 2020.

Dans une sortie médiatique, le président national du MRC a dit que la convocation du corps électoral des régionales était systématiquement un appel à mobilisation pour le départ de Paul Biya. Le 7 septembre 2020, le président de la République a convoqué le corps électoral des régionales et le 22 septembre des militants et sympathisants du MRC avec certains acteurs de l’opposition et de la société civile ont organisé une marche pour l’appel au départ de Paul Biya. Ces marches ont été sévèrement réprimées par les forces du maintien de l’ordre. Certains sont arrêtes et libérés au fur et à mesure. Le leader du MRC est assigné à résidence depuis le 22 septembre à son domicile. D’autres cadres du parti à l’instar de Bibou Nissack et Alain Fogué arrêtés puis déférer à Kondengui.

La tenue de ce scrutin fait dire à l’universitaire Owona Nguini  que le locataire d’Etoudi a une fois de plus imposé sa loi à son adversaire Maurice Kamto. « Le président Paul Biya a encore imposé son rythme et sa loi à la politique brouillonne de Maurice Kamto : les élections régionales ont bel et bien eu lieu sans que le gesticulateur en chef du MRC ait pu les perturber », écrit le vice-recteur sur les réseaux sociaux.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>LE PRÉSIDENT <a href=”https://twitter.com/hashtag/PAULBIYA?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#PAULBIYA</a> A ENCORE IMPOSÉ SON RYTHME ET SA LOI À LA POLITIQUE BROUILLONNE DE MAURICE <a href=”https://twitter.com/hashtag/KAMTO?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#KAMTO</a> : LES ÉLECTIONS RÉGIONALES ONT BEL ET BIEN EU LIEU SANS QUE LE GESTICULATEUR EN CHEF DU <a href=”https://twitter.com/hashtag/MRC?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#MRC</a> AIT PU LES PERTURBER.</p>&mdash; Mathias Eric Owona NGUINI- MEON (@Owona_Nguinii) <a href=”https://twitter.com/Owona_Nguinii/status/1335696748770168833?ref_src=twsrc%5Etfw”>December 6, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

Les partis politiques à cette élection ont connu de fortunes diverses. Le PCRN n’obtient pas de conseillé régional. L’UNDP emporte les régionales dans l’Adamaoua. Au final le RDPC s’en sortira avec 9 régions et l’UNDP une région. Les autres partis n’auront aucun conseiller régional, à l’exception de l’UNDP et l’UDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

toko

Karl Toko Ekambi , le facteur “X” de l’OL !

Chantal et Ayissi Le Duc

Chantal Ayissi taxe son grand-frère Ayissi Le Duc d’homosexuel « sadique »