in

Les accidents de circulation les plus sanglants en 2020 au Cameroun

Ndikii

Comme dans les années antérieures, les accidents de circulation n’ont pas cessé d’arracher à la vie, de nombreuses personnes en 2020.


Ndikii
 Drame de Ndikinimeki (c) Droits réservés

L’accident de circulation survenu sur l’axe lourd Yaoundé-Bafoussam, précisément au lieudit Pont de Nomale à Ndikiniméki dans le département du Mbam et Inoubou, région du Centre du 26 au 27 décembre 2020 est sans doute le plus meurtrier de 2020. En effet, un bus de transport en commun parti de Bafoussam dans la région de l’Ouest ayant pour destination la capitale politique Yaoundé, est violemment entré en collision avec un camion et a perdu le contrôle.

Le 19 janvier 2020, 7 personnes avaient trouvé la mort au lieudit Nyiel dans la commune de Massok, département de la Sanaga-Maritime, région du Littoral au Cameroun. Selon nos confrères de CRTV Weble pont en bois cédait au moment où un « vieux camion » transportant des sacs de maïs et employés de la ferme agricole de Mme Evelyne Makon Pagal, personnalité en vue de la zone, avait déjà entamé la traversée.

Le 24 janvier 2020, un gros porteur immatriculé 858 ax roulant sens Mbala 2 rond-point Nlongkak à Yaoundé en pleine vitesse écrase une petite voiture de marque Toyota Yaris en provenance de Bastos. Tous les 5 victimes sont membres d’une même famille. Le jeune magistrat Alain Kamni Dingha âgé de 34 ans, son beau-père Emmanuel Tandon, Pélagie Nahbula, sa femme enceinte et leur fils de 2 ans.

Le 7 novembre 2020, il y a eu 4 morts sur la nationale numéro 1, sur l’axe Ngaoundéré-Garoua, près de la localité de Mayo-Salak dans la région du Nord. Il s’agissait en réalité, d’un véhicule pick-up qui, voulant esquiver les nids-de-poule en pleine chaussée, a percuté une Hiace venant en sens contraire. La collision entre les deux voitures a immédiatement engendré un incendie qui s’est soldé par la mort de 4 passagers dont deux dans chaque véhicule.

Le 20 août 2020 4 personnes ont laissé leurs vies sur la route Yaoundé-Sangmélima.

Le 27 février 2020, le convoi du Premier ministre avait été victime d’un accident qui a laissé sur le carreau, trois morts et des blessés sur la route Yagoua-Aéroport de Maroua. « C’est le pneu arrière de la voiture d’escorte du GMI qui a éclaté, faisant plusieurs tonneaux. Le bilan fait état d’au moins trois policiers morts et quelques blessés » a expliqué le journaliste Jacques Kaldaouassa.

Au quartier Reyré à Garoua, chef-lieu de la région du Nord, 3 personnes décédaient tragiquement le 12 octobre 2020.

En début du mois de juin, il y a eu 3 morts dans un accident de circulation sur l’axe Foumban – Koutaba dans la région de l’Ouest. Les personnes décédées étaient des occupants d’une moto violemment percutée par une voiture à usage personnel.

Un camion transportant une centaine de personnes revenant d’une cérémonie de dot avait perdu le contrôle et fait plusieurs tonneaux le 22 juin 2020. Bilan de la tragédie :  deux décès dont exclusivement des femmes et de nombreux blessés.

Dr Tume Kenet enseignant à l’université de Bamenda dans la Région du Nord-Ouest est décédé dans un accident à bord de son véhicule avec un étudiant. Parti de Bamenda où il assurait la fonction de délégué départemental des arts et de la culture de la Mezam,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul decret

Cameroun : Morceaux choisis des décisions de Paul Biya en 2020

Paul Achombang

Paul Achombang veut lutter contre les villes mortes à Bamenda