in

Cameroun : Le Vatican veut aider le Cameroun à résoudre la crise anglophone

pape francois paul biya

Le saint siège a fait part de sa volonté d’accompagner le Cameroun vers une sortie de crise dans les régions anglophones du Cameroun, a appris LeBledparle.com de l’agence de presse APA News.


pape francois paul biya
Pape François et Paul Biya lors d’une audience au Saint siège – capture photo

Depuis fin 2016, les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest sont plongées dans une crise sociopolitique. Malgré les solutions apportées par l’Etat du Cameroun, la crise persiste toujours. Pour accompagner le Cameroun à juguler cette crise, l’Etat du Vatican veut apporter son aide aux autorités camerounaises. C’est le message de Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les Relations avec les États au Saint-Siège, au ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, lors de l’audience qui lui a été accordée ce lundi 25 février 2019.

Pour approfondir :   Pierre Blériot Nyemeck : « Ce qui énerve le plus le chef de l’Etat dans cette affaire, c’est l’utilisation de ses services pour ce genre d’acte »

L’émissaire du pape François après l’audience, a d’abord salué « les efforts jusqu’ici déployés par le gouvernement », avant d’exposer à son interlocuteur la médiation qu’il compte entreprendre au nom du Vatican dans la crise sécessionniste au Cameroun.

Entre autres démarches, Paul Richard Gallagher a sollicité, pour le compte du nonce apostolique, Julio Murat, une audience auprès du chef de l’État, Paul Biya.

L’on note que l’Église catholique, et les confessions religieuses en général, subissent les contrecoups de la guerre indépendantiste au Cameroun, sous forme de paralysie de leurs activités apostoliques et éducatives, mais aussi l’enlèvement et parfois l’exécution de pasteurs attribués aux séparatistes anglophones.

Pour approfondir :   Cameroun : Eneo explique ses difficultés au sujet des coupures intempestives de l’énergie électrique  

La dernière exaction des séparatistes est l’enlèvement des élèves dans une institution catholique à Kumbo, même si ces otages ont été libérés par la suite. Une situation qui a amené les responsables de l’établissement à vouloir fermer l’école.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul Biya message jeunesse 2019

Wilfried Ekanga : « Le Cameroun est la pire des dictatures actuellement en activité »

joseph Keutcheu 1

Université de Dschang : Éclairages sur l’épreuve de science politique qui suscite la polémique