in

Cameroun : le RDPC retire en cachette le nom d’un membre du conseil constitutionnel de son site web

Emmanuel Bonde

Ce mardi 16 octobre 2018 dès l’entame de l’audience d’examen des recours déposés Conseil Constitutionnel, le bâtonnier Yondo Black a annoncé les couleurs. Il a demandé la réclusion de six des onze juges qui composent le Conseil constitutionnel, parmi lesquels le président Clément Atangana.


Emmanuel Bonde
DR

Cette requête visait à éviter un conflit d’intérêt. Le plaignant estime que les juges dont ils demandent la réclusion entretiennent quelques liens avec le parti au pouvoir, le Rdpc, ou exercent d’autres fonctions nominatives. Toutes choses qui pourraient avoir un impact sur leur jugement.

Juste après la dénonciation de l’Avocat de Kamto, le nom d’Emmanuel Bonde (Photo ci-dessus), membre du bureau politique du RDPC et  membre du Conseil constitutionnel du Cameroun a été extrait du site web du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais.

Pour approfondir :   Hervé Emmanuel Nkom : « Les tirs entendus à Bamenda lors de la visite du Premier ministre n’étaient pas ceux des séparatistes »

Avant le retrait, le nom de l’ancien ministre figurait bien sur le site en deuxième position juste après celui de Cavaye Yeguie Djibril comme membre du bureau politique du RDPC suivit par celui de Ayang Luc.

Ci-dessous le site du RDPC, avant et après la disparition du nom d’Emmanuel Bonde.

Emmanuel Bonde retrait site web rdpc


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fecafoot image

L’ACFAC va contester les résolutions de l’Assemblée extraordinaire de la Fecafoot

Nkou Mvondo 1

Pr Nkou Mvondo après le rejet du recours de Cabral Libii : « Nous allons continuer notre bataille en termes de contestation politique »