in

Contentieux post-électoral : Le RDPC se dit « frustré » par la décision du Conseil constitutionnel

Greg Owona

Grégoire Owona, secrétaire général adjoint l’a fait savoir au sortir de l’audience du contentieux post-électoral ce 25 février 2020.

Greg Owona
Grégoire Owona (c) Droits réservés

 Ce mardi 25 février 2020, le Conseil constitutionnel a vidé le contentieux postélectoral. A l’issue de l’audience, la juridiction dirigée par Clément Atangana a jugé recevables 11 recours introduits par le Social Democratic Front (SDF).

En clair, les législatives du 9 février dernier seront annulées dans 10 circonscriptions dans région du Nord-Ouest et une seule au Sud-Ouest.

La réaction du RDPC

La décision du Conseil constitutionnel, le Rassemblement démocratique l’accepte bien que déçu et frustré.

Pour approfondir :   Père Ludovic Lado : « Que l’esprit de résistance anglophone embrase tout le Cameroun »

 « Nous sommes frustrés par cette décision parce que nous avions beaucoup travaillé et nous pensions avoir terminé le travail. Mais le droit a été dit. Nous nous inclinons devant la décision de cette haute juridiction. Nous allons retourner nous préparer… Nous sommes déçus, la loi est dure mais c’est la loi », a afirmé Grégoire Owona au sortir de l’audience.

Les élections annulées, rendez-vous dans 20 à 40 jours.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Denis Kwebo

Dénis Kwebo : « Monsieur Macron, les patrons de presse ne payent pas les salaires des journalistes au Cameroun »

CALIB

Jean-Pierre Bekolo : « Calibri Calibro est sénégalais et puis quoi ? »