in

Vincent De Paul Atangana, Alain Dexter, J. Rémy Ngono…pleurent Robert Charles Itok

Itoko

Les hommes et femmes des médias ne sont pas restés indifférents au décès brusque du journaliste en service à Canal 2 international, Robert Charles Itok.

Itoko
 Robert Charles Itok (c) Droits réservés

Deux mois après son mariage, le journaliste Robert Charles Itok, en service à la chaîne de télévision Canal 2 international, a définitivement déposé son microphone ce vendredi 14 mai 2021 à l’hôpital Laquintinie de Douala.

A peine la mort de l’ancien du séminaire Saint Paul de Mbalmayo est annoncée que les réactions inondent, partagées entre grande stupéfaction, compassion et réconfort.

Vincent De Paul Atangana, de la Crtv a souhaité « courage à toute la famille Canal 2 ». Son collègue Alain Dexter ses adresse ses « sincères condoléances à la chaine verte et à toute sa famille biologique si durement éprouvée », rapporte Médiatude.

Etienne Pascal Azegue, un autre journaliste de la Crtv se rappelle la rencontre d’avec le disparu : « Que c’est triste. Nous nous sommes rencontrés il y a peu de temps au ministère des petites et moyennes entreprises à Yaoundé. RIP bro!!!!” », écrit-il.

Le confrère s’en va si précocement alors que selon Bonas Fotio de Sweet Fm : « La rétro, le 13h … Robert Charles Itok, un visage identitaire de la 2 », estime-t-il.

La chaine de Jean Pierre Amougou Belinga n’est pas en reste : « Juste incroyable. Beaucoup de courage à vous. Rip Bob. Ce vent est violent », déclare Martin Désiré Brouta Moudio de Vision4.

« Mon Dieu !! C’est une tragédie », s’exclame Bertrand Owona de Royal Fm. Même réaction pour K-ryn Sontia d’Equinoxe Tv, « Mince ! Toutes mes condoléances à sa famille nucléaire et professionnelle », s’incline-t-elle devant la mémoire du disparu.

La disparition de Robert Clarles fait tout simplement rendre compte à Junior Haussin de la vanité de l’Etre humain : « On n’a jamais réellement assez de temps sur cette terre. A dieu Robert Charles Itok. Tu t’en vas après Louis Roger Nouadjeu qu’on a pas encore enterré. Qui suis-je pour vivre dans la haine et l’orgueil ? », s’est demandé le journaliste de Canal 2 international.

Raoul Watat se souvient des derniers entretiens avec RCI : « Nous sommes vus pour la dernière fois le 1e mai à la Falaise Bonanjo, en raison de ton retard à un reportage, tu m’as juste dit que tu ne te sentais pas bien ! Sans détails, voici que deux semaines après tu pars. Bon voyage ! », se désole le journaliste.

Depuis l’hexagone, J. Rémy Ngono n’est pas moins affligé par le décès de Robert Charles Itok, survenu quelques heures après Pierre Baba Moussa de la Crtv radio.

« Très mauvais réveil matinal dans le monde des médias. Le journaliste Robert Charles ITOK est mort ce vendredi des suites de maladie à l’hôpital Laquintinie de Douala. Le présentateur du 13h sur Canal 2 international était bien présent à la rédaction jusqu’à mercredi dernier. Il s’est marié le 27 février 2021. Et le voilà parti à fleur de l’âge, laissant sa jeune épouse en pleurs et ses collègues en détresse. J’adresse mes sincères condoléances à sa famille et ses collaborateurs. Que la terre de nos ancêtres lui soit légère ! », a écrit le propriétaire du site « Coup franc ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

David Eboutou

Owona Nguini : « Mon frère David Eboutou va lire l’heure »

MatombaEspoir

Serge Espoir Matomba interpelle Peter Mafany Musonge au sujet des injures et menaces de mort dont David Eboutou est victime sur la toile