in

Cameroun : La revue de presse du vendredi 16 octobre 2020

15 octobre 2020

Chers abonnés bonjour ! Nous sommes vendredi et c’est notre dernier tour de la presse de cette semaine.

15 octobre 2020
Quelques Unes en kiosque ce matin (c) Droits réservés

Deux semaines après la reprise des cours dans les campus scolaires, Cameroon Tribune fait le point. Dans son dernier numéro en kiosque ce matin, le quotidien à capitaux publics formule que deux semaines après la reprise de cours, et au lendemain de la rentrée des activités académiques universitaires publiques et privées, « une ambiance sereine règne sur l’étendue du territoire national malgré le contexte sanitaire difficile ».  Même les régions en proie à la crise sécuritaire, rassure notre confrère, l’agoûtement pour un retour des enfants à l’école est perceptible.

Le Messager explique ce matin comment le pouvoir « veut broyer » Maurice Kamto, le leader du MRC. Selon le journal, la réponse du gouvernement par voie de communiqué au Haut-commissariat des nations unies trahit « la volonté du régime à laminer » le patron de cette formation politique.

Pour approfondir :   Cameroun : Nalova Lyonga fixe les dates de déroulement des épreuves sportives aux examens officiels

Mettons le cap sur l’améliorations des performances globales au Port autonome de Douala. Dans numéro publié ce matin, Matila indique qu’en inaugurant le 13 octobre 2020 les nouveaux engins acquis par l’entreprise, le premier Ministre Joseph Dion Ngute engageait ainsi, un nouveau départ du port.

« La France donne le ton de la répression dans la gabegie de la gestion du Covid-19 », écrit Essingan de ce vendredi. En guise d’explications, notre confrère indique qu’au moment où on annonce des auditions dans notre pays au TCS, le chef de l’État français a déjà enclenché une enquête judiciaire marqué par la perquisition hier du domicile de son ancien Premier ministre, du ministre de la Santé, et du directeur de la Santé.

Pour approfondir :   Cameroun : La revue de presse de ce jeudi 30 janvier 2020

Une réflexion sur la promotion des petites et moyennes entreprises vient d’avoir lieu entre les maires, les parlementaires, et l’Agence de promotion des PME. Dans un contexte de décentralisation, notre confrère l’Économie explique les jeux et enjeux de ces travaux.

Merci chers abonnés de la confiance renouvelée. Bon week-end et à lundi, s’il plait à Dieu !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

choupo man of match

Choupo-Moting claque un doublé pour ses débuts avec le Bayern Munich !

Cameroun : Ce qu’a dépensé l’État en 2019 pour le traitement de son personnel