in

Cameroun : La revue de presse du mardi 27 avril 2021

Le 27 avril 2021

Chers abonnés, bienvenus à la revue de presse, édition du mardi 27 avril 2021. Ce matin, les informations parues en kiosque ne s’écartent pas assez de l’actualité tchadienne, et des problèmes sociopolitiques camerounais. Découvrez ci-dessous, les informations parues dans les kiosques au Cameroun ce matin. 


Le 27 avril 2021
Les en kiosque ce 27 avril 2021 (c) Lebledparle.com

Ouvrons notre chemise comme tous les matins avec Cameroon Tribune. Dans son édition du jour, le journal dirigé par Marie-Claire Nana revient sur la récente brouille entre Eneo, le concessionnaire de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun et l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) et fait savoir que cet échange épistolaire qui remonte au 13 avril dernier, remet au gout du jour, la relation toujours conflictuelle entre les abonnés et Eneo. « Les premiers se plaignent d’une absence de transparence sur la facturation, et d’autres abus, tandis que les seconds pointent du doigt, l’incivisme des clients », écrit Cameroon Tribune.

Le Messager fait un arrêt majeur sur la mort du maréchal Idriss Deby, qui était président de la République du Tchad. « Qui a tué Idriss Deby ? » Dans sa quête d’une réponse à cette interrogation, le quotidien de feu Pius Njawé note que quatre jours après son inhumation, « la thèse d’un complot savamment ficelé », s’amplifie au sein du Conseil militaire de transition que dirige son fils Mahamat.

Pour approfondir :   La revue de presse camerounaise du jeudi 2 mars 2023

Tribune d’Afrique de Faustin Njikam donne les raisons de l’absence des chefs d’État de la sous-région aux obsèques du défunt président tchadien Idriss Deby Itno.

Dans les colonnes de Mutations, les patrons des exécutifs communaux se plaignent des retards observés dans le versement des fonds des Centimes additionnels communaux au moment où l’on parle de « décentralisation accélérée ».

L’on peut désormais payer les impôts à travers le Mobile Money au Cameroun. Le journal bilingue Émergence qui révèle cette information dans ses colonnes ce matin, indique qu’une nouvelle plateforme permettant de payer ses frais de contribuable, obtenir ses relevés sécurisés des opérations fiscales a été créée par la direction générale des Impôts. Notre confrère en sa page 3 explique ce nouveau système d’agrégation des moyens de payement de l’État (Syampe).

À Camtel, l’on est sans nouvelle de « Blue », le réseau de communication électronique mobile de la Cameroon Telecommunications. Pourtant, relève Terre Promise Hebdo, dans la vision stratégique de Camtel, il était en effet prévu la création et le déploiement de trois Business Units (Transport, Mobile et Fixe) pour plus d’efficacité. Ces Business units existent. La ministre des Postes et télécommunications, Minette Libom li Likeng, avait d’ailleurs rappelé le 23 janvier 2020 que la transformation de l’entreprise en trois (3) Business Units spécialisées dans le Transport, le Mobile et le Fixe allait renforcer la compétitivité, la gouvernance et la poursuite de la politique « Customer Centricity » et « Change Management » de l’entreprise.

Pour approfondir :   Après la destruction de près de 5000 maisons au quarter Bessenguè, les chefs traditionnels Sawa du Wouri demandent les mesures d’accompagnement

Sans Détour de Nestor Ndjiatou parle d’alternance à Etoudi avec le « Mouvement Franckiste » qui gagne de plus en plus de la place au sein de la société. Selon notre confrère, se mouvement s’illustre de plus en plus par sa structuration, et sa conquête du terrain politique « qui en disent long sur la détermination de ses promoteurs à jouer un rôle décisif dans l’alternance qui se profile ».

En attendant d’y voir clair chers abonnés, mettons un terme à cette course à l’information ce matin. À demain !

 

{module Revue de presse sponsor}


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vaccin Sinopharm

[Tribune] Covid-19 : Comment démocratiser la distribution des vaccins ?

Chef Bamendjou

[Tribune] Fo’o sokoudjou en hommage à Germaine Ahidjo : « Voilà que la femme du chef est restée en brousse »