in

Cameroun : La revue de presse de ce lundi 23 mars 2020

le 23 mars 2020

Fidèles abonnés bonjour ! Merci une fois de plus d’avoir répondu présent à votre revue de presse de ce lundi 23 mars 2020. Les unes parues en kiosque ce matin traitent pour la plupart, du Covid-19 au Cameroun et dans le monde. Commençons notre exercice avec le journal l’Économie.


le 23 mars 2020
Quelques Unes parues en kiosque ce matin

 

Le quotidien d’informations économiques affiche les conséquences de la pandémie du Covid-19 sur l’économie et le tourisme camerounais, notamment avec le report de certains grands évènements dont le CHAN 2020, le FIAC, les jeux universitaires, la Fenasco Ligue A… Tous ces évènements qui devaient se tenir en l’espace de 3 mois, ont été systématiquement annulés. Une décision qui selon notre confrère, n’est pas sans conséquence.

« Coronavirus, ne jouons pas avec le feu ». L’alerte est ainsi donnée à la Une du quotidien à capitaux publics, Cameroon Tribune, édition de ce lundi 23 mars 2020. Le journal de Marie-Claire Nana regrette que 5 jours après, les mesures de confinement mises en place par les autorités publiques se heurtent à « l’insouciance de bon nombre de Camerounais ». Selon le journal bilingue, la sonnette d’alarme est tirée, alors que le nombre de cas est passé d’un simple au quarantuple au cours du week-end.

L’essentiel du Cameroun se demande ce matin si la chloroquine pouvait être une solution au Covid-19. « L’antipaludéen commercialisé en Afrique sous le nom de plaquenile a été présenté il y a quelques semaines par le Pr Raoult de Marseille comme un remède susceptible de soigner les malades atteints du coronavirus », écrit notre confrère, indiquant dans la foulée que l’idée a été approuvée par le président américain, Donald Trump.    

Pour approfondir :   Le FMI va décaisser 46 milliards de FCFA au Cameroun

« Cavaye Yéguié aurait-il infecté l’hémicycle ? » La question est posée ce matin à la grande Une de La Voix du Centre. Cette interrogation du journal s’appuie sur la polémique qui a enflé la toile dimanche dernier annonçant le président de l’Assemblée nationale positif au coronavirus.

Le Soir de ce matin s’arrête sur le décès de l’industriel camerounais, Victor Fotso, décédé à Paris le 20 mars dernier. « Le richissime opérateur économique, le patriarche Victor Fotso, pionnier de l’industrie camerounaise, maire de la commune de Bandjoun et acteur social invétéré a finalement tiré sa révérence le 20 mars 2020 à Paris des suites de maladie à l’âge de 94 ans », lit-on dans les colonnes du trihebdomadaire d’Armand Mbianda.

Restons en économie avec l’hebdomadaire de Max Pandjo, L’Indépendant. Dans son numéro paru ce matin, le journal indique que Bayero Fadil, le représentant légal de Shared Incorporated SA est appelé à comparaitre le 30 mars 2020 au tribunal de première instance de Douala-Ndokoti pour « émission d’un chèque sans prévision ».

Le Messager, dans le prolongement de cette information, soutient que pour avoir émis un chèque d’une valeur de 24 millions de FCFA sans prévision, l’industriel a été « notifié d’une citation directe l’invitant à comparaitre ce jour au TPI de Douala »

L’affaire Martinez Zogo, animateur radio et chef de chaine de la radio Amplitude FM intéresse le journal Le Zénith. D’après ce confrère, le énième renvoi de son procès et la volonté affichée par le parquet de donner plus de « consistances » aux chefs d’accusation retenus contre lui, démontrent à suffisance aux yeux du monde, qu’un rouleau compresseur « est actionné pour broyer le journaliste ».

Pour approfondir :   Cameroun : Le plan de Maurice Kamto pour la résolution de la crise anglophone

Chers abonnés, c’était tout pour ce matin, merci d’avoir été là ce lundi. À demain. Bon début de semaine !

{module Revue de presse sponsor}


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MRC Maurice Kamto

VIDEO : Discours de Maurice Kamto sur le coronavirus

infection covid 19 1

Infection au Covid-19 : Le Cameroun dépasse la barre de 50 cas