in

Cameroun : La revue de presse de ce vendredi 20 mars 2020

Le 20 mars 2020

Abonnés de la revue de presse, bonjour ! Nous sommes vendredi, c’est notre dernière sortie de la semaine. L’actualité en kiosque au Cameroun oscille sur la pandémie du coronavirus qui mobilise le monde entier, et sa réception au Cameroun. Pour entrer dans notre week-end, donnons le coup d’envoi avec le quotidien l’Économie.

Le 20 mars 2020
Quelques Unes parues en kiosque ce matin

Dans une enquête que propose le journal de Thierry Ekoutti en kiosque ce matin, on apprend que les entreprises camerounaises se réorganisent pour faire face à la menace, et aider les pouvoir publics à tenir le coup. Le quotidien l’Économie revient ce vendredi sur les dispositions prises à la SABC, Afriland First Bank, Penja Land, Digital Housse International, Ozfarm…

Cameroon Tribune titre à sa Une ce matin titre : « Coronavirus, tous en alerte ». Le quotidien de Marie-Claire Nana indique dans son commentaire que les deux premiers malades du Coronavirus enregistrés au Cameroun ont retrouvé la guérison et ont quitté l’hôpital central de Yaoundé hier pour leur domicile où ils seront suivis pendant quelques jours. Dans la même veine notre confrère signale que le ministre de la Santé publique a lancé un appel à une centaine de passagers du vol air France arrivé mardi à Yaoundé. Un vol qui abritait à son bord, des personnes contaminées par la maladie.

Le ministre Mbarga Atangana après une descente sur les marchés de Yaoundé hier, a enjoint les responsables régionaux de contrôler les stocks et les prix et de sanctionner les commerçants véreux. C’est la principale information que vous retrouverez dans les colonnes d’InfoMatin de ce matin. En pied de Une du quotidien de Dieudonné Mveng, on peut égalâmes lire le démenti de ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, au sujet de la rumeur annonçant le recrutement du personnel de Santé et du corps enseignant. C’est dans un communiqué publié le 17 mars 2020 Joseph Lé a dit ne pas se reconnaitre de cet avis de recrutement qui a circulé sur les réseaux sociaux, impliquant le ministère dont il a la charge.

300 étudiants camerounais en Chine, dans la ville de Hubei n’ont pas toujours de nouvelles des 50 millions de FCFA débloqués par le président de la République, nous fait constater Le Messager en kiosque ce vendredi. En effet, le 26 février 2020, Paul Biya a décidé du déblocage de la somme supra évoquée pour aller au secours de ses ressortissants camerounais confinés à Wuhan, capitale de la province de Hubei en Chine, épicentre de l’épidémie de coronavirus. Le ministère des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella dans un communiqué publié le 20 février, relatif aux tarasques qui se présentait devant les compatriotes placés en quarantaine en Chine, indiquait que le chef de l’État, Paul Biya, a, en première mesure, instruit le ministre des Finances de mettre à la disposition de l’ambassade du Cameroun à Pékin, en procédure d’urgence, la somme de 50 millions de FCFA pour porter assistance à ces concitoyens. Les résultats du recensement qui avait été fait par l’ambassade du Cameroun en Chine, faisaient état de ce que sur les 300 ressortissants camerounais résidant dans la province de Hubei, 200 sont actuellement confinés dans la ville en quarantaine de Wuhan. Le quotidien Le Messager qui revient sur cette affaire ce matin informe qu’un mystère plane sur l’argent débloqué par le chef de l’État.

« La plaidoirie d’un confiné » est à lire dans Mutations livré en kiosque ce matin. Le journal de Georges Alain Boyomo donne la parole à l’avocat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Me Assira qui est confiné dans un hôtel à Yaoundé, depuis son retour d’    Europe. L’homme de droit raconte son quotidien dans son univers de confinement et invite les Camerounais à prendre conscience de la « gravité de la situation ».  

 Restons toujours dans le coronavirus avec cette bonne nouvelle qui vient du trihebdomadaire Essingan. Dans une interview accordée au professeur Marlyse Peyou Ndi, Phd en biochimie, et enseignante à la faculté de médecine et des sciences biomédicales de l’université à Yaoundé I, lebledparle.com apprend qu’il existe des aliments préventifs contre le Covid-19. L’enseignant égraine quelques recettes susceptibles de contrecarrer cette maladie qui jusqu’ici n’a pas de traitement conventionnel. Le journal de Marie-Robert Eloundou est à lire en ce début de week-end.  

« Se laver les mains, où est l’eau ? » c’est la question que se pose le quotidien bleu d’Haman Mana dans sa dernière livraison de la semaine. Au moment où les pouvoirs publics sont en campagne de sensibilisation des mesures sanitaires à prendre pour limiter la propagation du virus, Le Jour de ce jour dans son commentaire regrette ainsi les coupures abusives d’eau qui peuvent parfois entrainer des pénuries allant à plus d’une semaine.

Il n’y a pas que le Coronavirus chers abonnés. Sortons de cet exercice une autre information qui pourrait à coup sûr intéresser plus d’un. Cameroon Business Today dans son numéro paru cette semaine renseigne que les startups camerounaises sont à l’épreuve du marché. « 2000 startups exerçant dans les domaines moins concrets ont fermé au cours des huit dernières années. Les applications dans les secteurs de la santé, de l’agriculture, de l’éducation répondent mieux à la demande ». Les regards croisés des promoteurs, des financiers, des clients et quelques experts sont à lire dans les colonnes du journal de la Sopecam.

Très chers abonnés, l’aventure de la semaine s’arrête ici. Nous avons été heureux de vous savoir aussi nombreux à notre compagnie durant la semaine. Demain samedi, vous aurez le Roundup de l’actualité de la semaine. Disons-nous à lundi pour une nouvelle aventure de la revue de presse. Lebledparle.com enfile son masque de protection contre le coronavirus pour pouvoir vous retrouver lundi. Faites-en pareil et passez un très bon week-end dans vos lieux de confinement. À lundi !

© Lebledparle.com

{module Revue de presse sponsor}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sam Mbende ABK

Sam Mbende : « Avec le coronavirus, nous ne sommes pas en guerre mais en pleine hécatombe »

Malachie Camer

7 nouveaux cas de Coronavirus au Cameroun : Manaouda Malachie en colère contre la population