in

Cameroun : La revue de presse de ce lundi 14 septembre 2020

Le 14 septembre 2020

Chers abonnés, merci de nous rejoindre ce matin dans le cadre de cet exercice quotidien, la revue des Unes parues en kiosque au Cameroun. Ce matin, l’actualité concerne principalement les élections régionales, la manifestation populaire annoncée par le MRC, l’insécurité et même la crise du coronavirus.


Le 14 septembre 2020
Quelque Unes en kiosque ce matin (c) Lebledparle.com

Parlant de la manifestation populaire de Maurice Kamto programmé pour ce 22 septembre 2020, Émergence estime ce matin que cette initiative du MRC fait « paniquer » de Yaoundé. Retour sur les jeux et enjeux de cette marche en page 5 du quotidien bilingue privé de Magnus Mbiaga.  

Dans son numéro que vous retrouverez en kiosque, L’Indépendant indique le gouverneur de la région du centre à proscrit le 11 septembre dernier et ce jusqu’à nouvel ordre, les réunions et manifestations publiques dans son territoire de commandement. Une démarche qui viserait à contrecarrer le projet du MRC programmé le 22 septembre prochain. L’analyse du texte de Naseri Paul Béa est à lire de la page 2 à 3 du journal de Max Mpandjo.

Intégration s’intègre dans la gestion de la crise anglophone pour nous proposer un compte rendu du bras de fer qui se vit dans la capitale de la région du Nord-ouest depuis plusieurs jours. Avec notre confrère, on apprend que « l’armée camerounaise et les séparatistes fourbissent leurs armes pour le contrôle de Bamenda ». Dans cette bataille, les populations sont prises entre deux feux. Entre respecter les villes mortes prônées par les séparatistes, et vaquer à leurs occupations comme le leur demande l’armée, c’est la panique totale.

Pour approfondir :   Le plus grand Magazine de mode aux USA parle du designer camerounais Defustel Ndjoko

L’affaire Camtel refait surface dans la presse et c’est Sans Détour qui porte les nouvelles peu reluisantes de cette entreprise publique ce matin. En page 4 et 5, un expert en télécommunication fait une peinture « apocalyptique » sur la situation réelle de la Cameroon Telecommunications dans une correspondance vitriole adressée au président de la République. « Endettement astronomique de plus de 400 milliards de FCFA, des milliards d’investissements compromis, un management alambiqué, des conséquences inévitables sur la guerre hégémonique États-Unis – Chine » constituent en fait le portrait-robot de ce qui en reste de Camtel.

Week-Infos revient sur les différents scandales des sous-préfets, censés représenter les institutions républicaines. Selon notre confrère, ces chefs de terre en raison de leurs écarts de comportements ne sont pas toujours des modèles pour la société. Retour sur quelques cas « bien graves » dans lesquels ils sont impliqués.

Pour approfondir :   Calvin Tiam, le Camerounais qui fabrique des toitures à base des déchets en plastique au Burkina-Faso

Les résultats du baccalauréat intéressent Essingan. Le trihebdomadaire en kiosque ce lundi constate que contrairement aux années antérieures, les résultats dans les régions du Grand Sud sont considérablement en baisse en 2020. La région du Centre enregistre un taux de réussite de 49,68 % ; l’Est 40,20 % et le Sud 44,46 %. Alors qu’en 2019, ces trois régions avaient respectivement 65,08 % ; 55,21 % et 58, 88 % de succès.

Alors que la région de l’Extrême-Nord est longtemps restée isolée en ce qui concerne les questions de développement, le gouvernement s’est « enfin » penché sur ce cas après avoir mis l’accent sur les questions sécuritaires depuis le début de la crise de Boko Haram en 2014. L’information est du journal l’Économie.

Chers abonnés, c’est ici que prend fin notre revue de presse ce matin. Merci de nous avoir visités. Bon début de semaine !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nkou mvondo P U

Le parti Univers de Nkou Mvondo rejoint le Mrc et le Sdf en annonçant qu’il ne prendra pas part aux régionales

Capture owona m

Le personnel du Groupe l’Anecdote demande une messe d’Action de grâce pour soutenir Jean Pierre Amougou Belinga