in

Viré de Vision 4, Jean Jacques ZE est en route pour un autre média !

Viré de Vision 4, Jean Jacques ZE est en route pour un autre média !

Depuis son limogeage de Vision 4, le journaliste Jean Jacques ZE publie des messages codés qui renseignent sur ses choix d’à venir.  

Viré de Vision 4, Jean Jacques ZE est en route pour un autre média !
Jean Jacques ZE (c) Droits réservés

Le 21 avril 2021, le journaliste Jean Jacques ZE qui officiait comme Directeur de la chaine de télévision Vision 4, avait été viré de ses fonctions à la suite de la décision de Jean-Pierre Amougou Belinga.

Depuis lors, JJZ parle peu pour suggérer plus. Quelques heures après avoir été démis de ses fonctions, l’ancien journaliste de Canal 2 International avait estimé que c’était « trop de buzz en une seule semaine ».

Des jours plus tard, l’ancien présentateur de Club d’Elites sur la télévision de Nsam à Yaoundé citait Abed Nego, « Inutile de me donner les conseils, je peux déjà me tromper seul », pouvait-on lire sur sa page Facebook.

Par le même canal ce 27 mai 2021, l’ex employé du Zomlo’o des Mvog Belinga situe davantage ses internautes même s’il n’a pas clairement dévoilé le visage du nouveau média qui le sollicite.

« Si on t’écarte, écarte-toi. Si on t’ignore, éloigne-toi, si on te minimise, va-t’en et fais tes preuves », a écrit l’ancien collège d’Ernest Obama, lui aussi débarqué de Vision 4 et actuellement directeur général de Bnews1.

 Dès lors, pour quelle chaine de télé l’homme du Soleil Levant a-t-il un penchant ? On en saura un peu plus dans les prochains jours. Toujours est-il qu’un bon joueur de sa trempe, ne manque pas d’équipe.  

{module Sur le même au sujet}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

    Coupe de la CAF : Délocalisation de la demi-finale JS Kabylie – Coton Sport validé par la CAF

    Coupe de la CAF : Délocalisation de la demi-finale JS Kabylie – Coton Sport validé par la CAF

    Mebe Ngo’o : « Un de mes petit-enfants a dit à ses parents qu’il ne veut plus venir chez-nous, que sommes trop mauvais, on a volé »

    Mebe Ngo’o : « Un de mes petit-enfants a dit à ses parents qu’il ne veut plus venir chez-nous, que sommes trop mauvais, on a volé »