in

Cameroun : Jean de Dieu Momo a eu le sourire de sa vie ce 09 janvier

JDD au Palais

La cérémonie de présentation des vœux du nouvel An au président de la République du Cameroun ce 09 janvier 2019 a été l’occasion pour l’ancien opposant au régime de Yaoundé de réaliser le rêve qu’il toujours caressé depuis quelques mois, celui de se rapprocher du « sage », Paul Biya.

JDD au Palais
Jean de Dieu Momo, serrant la main de Paul Biya le 0ç janvier 2019

Le président du parti PADDEC, tout sourire, a finalement serré la main de celui qui pour lui était subitement devenu un Dieu, à l’approche de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018, non sans lui souhaiter « longue vie ».

Un rêve devenu réalité pour le candidat à l’élection présidentielle de 2011 qui après avoir apporté son soutien à Paul Biya à travers le G20 – Un groupe de 20 partis politiques de l’opposition qui ont soutenu la candidature de Paul Biya – , a essuyé les critiques de l’opinion au point d’être désormais considéré comme la coqueluche des médias.

Lors de ses dernières sorties sur les plateaux de télévision, le notable Bafou dans la Menoua qui a notamment renié ses origines Bamilékés afin de mériter la « haute confiance », comme le pense une bonne partie de l’opinion, rappelait à ceux qui voulaient l’entendre qu’il est comme un enfant qui voyant le « sage père » au bout de ses forces, revient à la maison pour avoir plus de chance d’être désigné successeur.

Il ne s’est certainement pas trompé, car il a été désigné ministre délégué auprès du ministre de la Justice – Poste qu’il dénigrait après que son « ennemi » Maurice Kamto l’a occupé – et par la même occasion, s’est rapproché de « Dieu » par une première poignée de main qu’il revisitera certainement autant que possible, dans ses rêves.

L’avocat international désormais « excellence », Me Jean de Dieu Momo dort dorénavant avec le « diable » d’hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remy Ngono

Vidéo : Le journaliste Rémy Ngono tacle violemment Paul Biya et ses « 70 ministres »

Paul Biya et Niat Njifenji

Paul Biya partage sur la toile les “moments conviviaux” de la cérémonie des vœux (images)