in

Cameroun : Les révélations d’Hervé Emmanuel Nkom sur Joshua Osih

Nkom

Disqualifié de la course aux législatives du 9 février 2020, Hervé Emmanuel Nkom, cadre du Rdpc est résolu à rompre son silence.

Nkom
Hervé Emmanuel  Nkom et  Joshua Osih (c) Droits réservés

L’homme politique était invité à l’émission l’Arène diffusée sur la chaîne à capitaux privés Canal 2 International ce 22 décembre 2019 où il a fait un déballage de l’actualité politique dont il est le fait majeur.

Joshua Osih évolue-t-il sur deux terrains ?

Pour démasquer la jeu trouble dont fait preuve le Sdf par l’intermédiaire de son premier vice-président Joshua Osih, Hervé Emmanuel Nkom se sert d’une situation qu’il a vécue à l’hôtel Hilton, convoqué au départ par Grégoire Owona.

« Ne coupez pas les micros. J’arrive à Yaoundé convoqué par le mandataire national du Rdpc, secrétaire général adjoint du comité central du Rdpc.  Le ministre Grégoire Owona me dit : ‘’ voilà une situation’’. Je lui explique tout et c’était devant les avocats du Rdpc », posse-t-il.

Hervé Emmanuel Nkom se souvient de la rencontre du Hilton avec d’autres hommes politiques : « Je suis invité à rencontrer un imminent membre de la diaspora à l’hôtel Hilton ! J’y vais et je tombe sur trois parlementaires de l’Assemblée nationale du Cameroun : le président Njuimo Monthe, député du Haut-Nkam, William Mandjo, député du Mbam- et- Nougou, Joshua Osih, député du SDF, vice-président du SDF », énonce-t-il.

Pour approfondir :   Le Secrétaire général du SDF met en garde Joshua Osih et Jean-Michel Nintcheu

Chose curieuse, « Joshua Osih qui est censé être mon ami, me tire à côté et me dit qu’il a quelque chose à me dire. ‘’J’ai un témoin (…), je suis très malheureux de cette action qui a été faite au Wouri Est par Nitcheu (député Sdf, Ndlr). Ce n’était pas contre toi parce qu’ils espéraient ramasser quatre sièges, le Mrc n’étant plus là (…) J’ai demandé à Nitcheu de retirer sa plainte’’ », raconte-t-il Hervé Emmanuel Nkom.

Le membre du comité central du Rdpc poursuit sa révélation : « Je dis à Joshua qu’on ira devant le Conseil constitutionnel. Il me demande de joindre Nitcheu pour l’en dissuader (…) Joshua m’a passé Nitcheu au téléphone. Il m’a dit : ‘’ je vais voir’’. (…) Je ne sais pas s’il voulait que je lui donne l’argent ! Voilà un peu la duplicité et le niveau politique de ceux qui donnent des leçons au Rdpc », regrette l’ex banquier parisien.

Pour approfondir :   Cameroun-Présidentielle 2018 : Henri Eyebe Ayissi et les militants RDPC de la Lekié cotisent 30 millions pour soutenir la campagne de Paul Biya

A propos du rejet de ses recours par le Conseil constitutionnel

Le candidat déchu pense que sa disqualification de la course aux législatives du 9 février 2020 ne lui fera point renier sa nationalité : « Personne ne me fera partir du Cameroun. C’est chez moi ici. Je ne crois pas que le Conseil constitutionnel ait les conséquences pour juger de l’état civil de quelqu’un. Je suis l’agneau de Dieu. Je suis Camerounais et personne ne peut me l’enlever. Je paie aujourd’hui les conséquences de l’engagement politique de mon père », a-t-il déclaré sur le plateau de l’Arène.

Ci-dessous, l’extrait des propos d’Hervé Emmanuel Nkom


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

palais de lunit

Cameroun : L’Etat va dépenser plus de 1,5 milliard pour l’achat de boisson en vue de la célébration des fêtes de fin d’année

CaptureZMO

Football : Le tour d’horizon de l’actualité des joueurs camerounais en clubs