in

Contentieux pré-électoral : Le SDF célèbre sa revanche sur le RDPC

Herve Emmanuel Nkom RDPC

Plus de 20 après, le SDF prend sa revanche sur le RDPC, après que le candidat Hervé Emmanuel Nkom a été déclaré non partant ce jeudi 19 décembre 2019, par le Conseil Constitutionnel, dans le cadre du contentieux pré-electoral pour les législatives 2020.


Herve Emmanuel Nkom RDPC
Hervé Emmanuel Nkom – capture photo

Hervé Nkom a voulu passer en force, outre la loi sur la double nationalité

Hervé Emmanuel Nkom est déclaré inéligible suite à la Requête du candidat Jean Michel Nintcheu (Sdf) contre la candidature de Hervé Emmanuel Nkom (RDPC) aux législatives 2020 à Wouri Est. Motif du rejet de la candidature, sa double nationalité. La double nationalité n’est d’actualité au Cameroun pour le moment. Selon le code de la nationalité camerounaise, « perd la nationalité camerounaise ; le Camerounais majeur qui acquiert ou conserve volontairement une nationalité étrangère ».

La revanche du SDF sur le RDPC

La mise à l’écart de militant du RDPC sonne comme une revanche. En fait le SDF a obtenu sa revanche sur le parti de la flamme qui lui avait fait la même chose lors des élections de 1997. Le SDF candidat Mongo Beti avait été empêché de prendre part aux Municipales parce que « Français ».

Pour approfondir :   L'histoire d'Ernest Ouandié 50 ans après sa mort !

«Avec notre recours contre Hervé Emmanuel Nkom, nous voulions rappeler la jurisprudence Mongo Beti en 1997 qui avait été déclaré inéligible pour sa nationalité française», déclare Me Moustapha Ngouana Conseiller Juridique National du SDF ce matin sur Radio Equinoxe.

Le SDF déplore le maintient de la liste du RDPC

Le Conseil Constitutionnel a demandé au RDPC de le remplacer par autre candidat dans un délai de 3 jours comme le prévoit l’alinéa 2 de l’article 128 du code électoral du Cameroun. Ce qui semble ne pas plaire au SDF.

«Nous ne sommes pas satisfaits parce que Hervé Emmanuel Nkom va être remplacé parce que seulement déclaré inéligible. Ce qui donne la possibilité de le remplacer selon la loi. Alors que pour nous il y a eu fraude. La fraude corrompt tout. Le Conseil a choisi de ne pas retenir la fraude. C’est toute la liste RDPC dans Wouri Est qui devait être disqualifiée», ajoute Me Moustapha Ngouana Conseiller Juridique National du SDF ce matin sur Radio Equinoxe 93 FM.

Pour approfondir :   Rolande Ngo Issi : « Le projet de loi sur les associations artistiques et culturelles est Liberticide »

Pour rappel, Emmanuel Nkom recalé à Wouri-Est mais la liste RDPC maintenue par le Conseil Constitutionnel et Mme Fatou, recalé à Galim et toute la liste PCRN rejetée par le tribunal administratif de Bafoussam. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nkot

Contentieux préélectoral : La faction Baléguel Nkot l’emporte sur Bapooh Lipot à l’UPC

cropped NKOM 09 1.jpg herve

Cameroun : Déclaré inéligible par le Conseil constitutionnel, Hervé Emmanuel Nkom envoie un ultimatum à Jean Michel Nitcheu