in

Cameroun-Crise anglophone : Le Sénat dénonce « toute entreprise visant à déstabiliser » le pays.

Marcel Niat Njifenji senat

Après l’assemblée nationale le mardi 26 septembre 2017, ce mercredi 27 septembre a été le tour du Sénat de condamner les appels à l’insurrection lancés dans le Nord-ouest et le Sud-ouest.


Marcel Niat Njifenji s%C3%A9nat
Marcel Niat Njifenji – DR

C’est «la situation sociopolitique préoccupante qui prévaut au Cameroun», a indiqué le président du Sénat qui a été à l’origine de la séance de travail regroupant des sénateurs originaires de toutes les régions du Cameroun au Palais des Congrès de Yaoundé.

Effectivement,  «Le Sénat, la 2ème institution de l’Etat, ne peut rester indifférent face à cette situation», ajoute Marcel Niat Njifenji qui poursuit en soulignant que le Sénat  doit à cet effet parler «d’une seule et même voix pour condamner tous les actes de violence et particulièrement, la remise en question des institutions établies».

Pour approfondir :   Cameroun : Atanga Nji demande à cabral Libii de compléter le dossier de légalisation du parti Les Citoyens

Les parlementaires ont indiqué qu’ils appuient « sans faille » les mesures déjà prises par le président de la République, dans le cadre de sa politique de la main tendue. Ils ont exhorté le gouvernement à prendre toutes les mesures qui s’imposent afin que force reste à la loi et que la logique du dialogue prévale.


Pour approfondir :   Cabral Libii : « L'interdiction des réunions publiques n'a pas été prévue par le législateur »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leonardo Araujo imzayi atti

Leonardo est le nouvel entraîneur de Samuel Eto’o à Antalyaspor

biya guterres

Crise anglophone : Le Secrétaire Général de l’ONU s’oppose à la partition du Cameroun