in

Cameroun : Cabral Libii se prononce sur les revendications du Mouvement 10 millions de Nordistes

Cabralito

Pour le président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale(PCRN), l’on peut admettre les revendications du Mouvement 10 millions de Nordistes au vu des conditions de vie défavorables dans le Grand-Nord.

Cabralito
 Hon. Cabral Libii (c) Droits réservés

« Le Mouvement 10 millions n’a fait demander le respect des quotas prévus par la loi et faire des publications sur la part du budget attribuée au septentrion », a formulé l’honorable Cabral Libii sur twitter.

La réaction du patron du PCRN fait suite à une série de revendications du Mouvement 10 millions de Nordistes dont la plus récente remonte à la veille de l’ouverture de la séance plénière du mois de novembre.

Dans une lettre adressée aux parlementaires du Grand-Nord, le porte-parole du Mouvement, Guibai Gatama, appelait les députés ressortissants de cette partie du pays, à prendre en compte les réalités qui y existent.

Bien avant, le journaliste avait commencé par déplorer le non-respect des textes en rapport dans le recrutement à la Fonction publique. Il dénonçait alors à travers des publications, la violation des textes en vigueur concernant le respect des quotas des originaires du Grand-Nord.

Pour approfondir :   L’évêque de Manfe provoque Issa Tchiroma après l'assassinat d’un prêtre Kenyan au Cameroun

Bien plus, les résultats de l’ENAM 2020 n’avaient point ému Guibai Gatama. Pour lui, chiffres à l’appui, le Septentrion brillait par une faible représentativité à ce concours.

Quant à Cabral Libii, toutes ces revendications peuvent paraitre légitimes : « Et quand on voit à quel point cette partie du pays est laissée à l’abandon, on peut comprendre leurs revendications », estime-t-il.

 Rappelons que les prises de position du Mouvement 10 millions de Nordistes lui ont valu une décision portant interdiction d’activités sur l’étendue du territoire.

Pour approfondir :   Valère Bessala : « Dans l'administration aujourd'hui pour évoluer, on vous demandera souvent de ramasser un stylo »

Dans un communiqué en date du 18 novembre 2020, le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji avait jugé que ledit Mouvement « mène des activités contraires à la Constitution du Cameroun », et susceptibles de porter atteinte à l’unité nationale du pays. 

Encore loin de se plier, l’initiateur est récemment revenu sur le fait « On peut faire comme ça, en 2025 nous sommes 10 millions d’électeurs et nous sommes pris au sérieux hein », a écrit Guibaï Gatama sur Facebook.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Replay : Le JT Bilingue du 20H00 du dimanche 20 décembre 2020 sur Equinoxe TV

Libii Cabral Arene A

[Tribune] Cabral Libii à l’Arène : Résumé de l’émission