in

Cameroun : Cabral Libii conditionne son entrée au gouvernement de Paul Biya.

Ce dimanche dans Face à l’actu sur STV et présenté par Dipita Tongo, le président national du PRCN a précisé la condition pour qu’il accepte de faire partir de l’équipe gouvernementale de Paul Biya.


Cabral Libii – capture photo

Tout d’abord, il dit être prêt pour servir le pays, et ce depuis. «Je l’ai toujours dit, je suis prêt à servir mon pays à tous les niveaux que ce soit, à condition que nos exigences soient satisfaites […]La seule personne avec qui je peux en parler c’est celui qui a remporté les élections présidentielles», souligne le député PCRN de la nation.

Même s’il est prêt, c’est à une condition, rencontrer le président de la république pour discuter sur les termes sa participation à une équipe gouvernementale et non avec une tierce personne. « Il n’y a qu’avec Biya en personne que je pourrais avoir un débat sur notre entrée au gouvernement, et uniquement s’il accepte mes conditions, autant vous dire que nous en sommes loin ! C’est donc un faux débat. Moi, je veux le remplacer à la prochaine élection », martèle l’honorable Cabral Libii.

{source}<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>Il n&#39;y a qu&#39;avec Biya en personne que je pourrais avoir un débat sur notre entrée au gouvernement, et uniquement s&#39;il accepte mes conditions, autant vous dire que nous en sommes loin ! C&#39;est donc un faux débat. Moi, je veux le remplacer à la prochaine élection. <a href=”https://twitter.com/hashtag/CabralSTV?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw”>#CabralSTV</a></p>&mdash; Cabral LIBII (@CabralLibii) <a href=”https://twitter.com/CabralLibii/status/1284927554521051138?ref_src=twsrc%5Etfw”>July 19, 2020</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>{/source}

Cabral Libii s’est aussi exprimé au sujet de la loi régissant les associations artistiques et culturelles au Cameroun adopté par le parlement lors de la dernière session parlementaire. Elle est mauvaise cette loi selon lui. « En un mot, cette loi est mauvaise et même contradictoire. On ne peut pas caporaliser l’art, on ne peut géographiser le génie », dixit Cabral Libii. « C’est pour ça que je disais aux artistes qu’ils ne sont même pas obligé de la respecter », ajoute-t-il.

{module Sur le même sujet}

What do you think?

15 Points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Calcul + 74 = 84

GIPHY App Key not set. Please check settings

Cabral Libii : « Je plaide pour la plurinationalité » au Cameroun

Maurice Kamto : «Le MRC n’appelle pas à un coup d’état ni à une insurrection armée »