in

Cameroun : Le Gicam dresse le Bilan de la crise anglophone et estime le coût de reconstruction 

crise

La crise sécuritaire qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis 2016 cause déjà un lourd bilan humain, matériel et surtout financier.

crise
Manifestation de la crsie anglophone (c) Droits réservés

C’est depuis trois ans que la crise dite anglophone commet des ravages. Après une première évaluation faite par le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) en juillet 2018, l’institution continue son exercice.

Estimation du bilan financier

Selon le rapport du Gicam que relaie le N°3072 du journal Le jour, la crise sécuritaire est estimée « à plus de 2 milliards fcfa » avec ses corollaires que sont les  ‘’villes-mortes’’, l’insécurité, la destruction des biens et bien d’autres dégâts encore.

Prenant appui sur dix secteurs d’activités, le journal d’Haman Mana indique que « les pertes sont estimées à près de 800 milliards fcfa » avec le domaine de la distribution au premier rang.

Pour ce qui est des recettes perdues sur les impôts, les redevances et les taxes diverses, le patronat évalue le montant à « près de 18,5 milliards fcfa »

Selon le même rapport du Gicam, des centaines de milliards sont partis en fumées dans divers secteurs d’activités notamment les voies de communications, des pylônes des entreprises de télécommunication, ponts et ponceaux sur plusieurs cours d’eau, pylônes électriques, l’agriculture, l’infrastructurel.

Ce que les entreprises ont perdu

Le bilan partiel fait le 30 septembre 2019 fait état de ce que « 40 milliards de fcfa » ont été perdus dans près de dix entreprises du secteur formel sans oublier les édifices publics à l’instar des routes, ponts, des établissements publics, des hôpitaux, des services départementaux de diverses administrations, palais de justice, bureaux de police et de gendarmeries victimes des actes de vandalisme.

Pour approfondir :   Après l’expulsion de la supportrice algérienne, Martin Camus Mimb prévient les influenceurs « Vous êtes là pour la Can et non pour le procès du pays »

Budget estimatif pour reconstruction

« Le coût de la reconstruction pourrait avoisiner 500 milliards de fcfa », rappelle le journal Le jour car au cours du dialogue national tenu entre le 30 septembre et le 4 octobre 2019, des prévisions allant dans ce sens ont été faites par la commission en charge de la reconstruction des zones en crise.

Deux mois après le dialogue national, des menaces continuent non sans engendrer des conséquences sur plusieurs secteurs d’activités.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Makon Richard micro

Richard Makon : Au Cameroun, « l’ordre gouvernant est essoufflé »

Capture.JPG Stanley

People : Stanley Enow propose un deuxième album de haute facture