in

Cameroun : Après interdiction de son meeting à Douala, le MRC annonce une reprogrammation  

Maurice Kamto et Penda Ekoka

Le parti de Maurice Kamto, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a annulé une marche prévue samedi 9 novembre 2019 à Douala suite à l’interdiction du sous-préfet du 5e arrondissement de ladite ville.

Maurice Kamto et Penda Ekoka
Maurice Kamto, président national du MRC (c) Droits réservés

Plus tôt dans la journée du vendredi 8 novembre, le tribunal de grande instance du Wouri avait rejeté la demande d’annulation d’une interdiction de manifester samedi dans la capitale économique.

« À la suite de l’annulation de son meeting pacifique prévu le 9 novembre 2019 par monsieur le Sous-préfet de Douala V, le MRC avait saisi le tribunal de grande instance du Wouri qui a rendu ce vendredi 8 novembre 2019, une décision politique inique. Le MRC prépare dès à présent, une reprogrammation de ce meeting à une date ultérieure qui sera communiquée très prochainement », peut-on lire dans le communiqué du MRC signé du secrétaire général du parti, Alain Fogué.

Pour approfondir :   Cameroun : La classe politique rend hommage à Bernard Njonga décédé

Dans le communiqué, le parti appelle l’opinion nationale « à constater avec lui la stratégie sordide du régime visant à l’éliminer du jeu politique par de basses manœuvres de diabolisation… »

Notons que c’est la troisième annulation de ce genre depuis la libération des militants et sympathisants de la formation politique de Maurice Kamto le 5 octobre 2019.

Sous les verrous pendant neuf mois, Maurice Kamto et ses alliés ont a été libérés le 5 octobre 2019. Une décision présidentielle vue comme une concession de Paul Biya, au pouvoir depuis 37 ans.

Pour approfondir :   Samuel Eto’o Fils nomme le Général Pierre Semengue, président du Conseil transitoire du football professionnel ; Jean Paul Akono signe son retour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DieudonnESSOMBA

Dieudonné Essomba : « Ce que j’ai toujours reproché à Elimbi Lobé, c’est l’incohérence de ses solutions »

Amba Boys Bua

Crise anglophone : Les sécessionnistes assassinent un gendarme au Sud-Ouest