in

Cameroun : 9 ans de travaux pour bitumer 65 Km de route

route sangmelima ouesso

Les travaux de construction de la route Sangmélima-Bikoula, longue de 65 km dans la région du Sud Cameroun qui avaient débuté en octobre 2012, ne sont pas toujours achevés. Le gouvernement rassure tout de même que le tronçon sera mis en exploitation cette année 2021. 


route sangmelima ouesso
Route Sangmelima Ouesso (c) Droits réservés

Les travaux de construction de la route de 65 km reliant Sangmélima à Bikoula, 9 ans après leur démarrage, sont exécutés à 83% en ce mois de mai 2021. Le constat est du ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, au cours d’une visite de chantier qu’il effectue depuis le début de cette semaine dans la région du Sud.

Selon les responsables de la société iranienne Kayson Inc, l’adjudicataire du contrat, le chantier sera livré à la fin du mois de septembre 2021, sous réserve de la résolution de quelques problèmes d’indemnisations des riverains de ce tronçon routier, qui sont encore pendants devant l’administration.

Ces dédommagements, couplés aux difficultés et défaillances techniques de la société iranienne Kayson Inc, ont d’ailleurs été les principaux motifs du grand retard pris dans la construction de cette route ouvrant sur la République du Congo, apprend-on.

Si le délai du 30 septembre 2021 est honoré, au terme d’infinies prorogations, le constructeur aura mis 9 ans pour bitumer cette route longue de seulement 65 km, puisque, selon les données du ministère des Travaux publics, c’est depuis « le 12 octobre 2012 » que « l’entreprise Kayson exécute (…) les travaux relatifs au projet de construction du tronçon Sangmelima-Bikoula ».

La livraison de cette route permettra de doper les échanges entre le Cameroun et le Congo, dans la mesure où elle est un chainon de la transfrontalière Sangmélima-Ouesso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La RDC a un nouveau sélectionneur !

Achi

Jeune Afrique, RFI et France 24 communiquent sur la maladie du Premier ministre ivoirien Patrick Achi